Critiques Séries : Tales from the Loop. Saison 1. Episode 7. Enemies.

Critiques Séries : Tales from the Loop. Saison 1. Episode 7. Enemies.

Tales from the Loop // Saison 1. Episode 7. Enemies.

 

Plus je regarde Tales from the Loop et plus la série est à imaginer comme une anthologie. Ce n’est pas totalement le cas car tout est plus ou moins lié et certains épisodes peuvent être liés par des personnages. Après le monde parallèle, l’échange de corps, le deuil et d’autres thématiques plutôt riches, la série explore encore de nouvelles choses cette semaine avec « Enemies ». Ce que je trouve fascinant une fois de plus avec Tales from the Loop c’est la capacité de la série à nous offrir tout un tas de tableaux plutôt poétiques autour des personnages. 

 

Tout commence cette fois-ci avec le passé du jeune George alors qu’il teste une radio dans sa chambre. Quelques moments après il se rend au cinéma avec ses amis. L’introduction qui nous conduit à l’histoire de l’île est assez longue mais elle permet surtout de connaître les protagonistes. L’île dont ils parlent est apparemment hantée par un monstre. Je trouve que cette histoire est assez classique au premier abord mais qu’elle se développe de façon étrangement fascinante de façon rapide. Il ne faut pas longtemps avant que l’épisode ne nous offre ses surprises et je ne m’attendais pas forcément à ce que cela aille dans cette direction. 

 

Tales from the Loop nous offre ici un mélange assez étonnant entre les Goonies, X-Files et d’autres séries fantastiques avec des ados qui partent à l’aventure. Les garçons décident d’aller sur cette île sur un bateau et pour faire la blague, ils laissent George seul sur l’île. Il y a quelque chose de touchant et terrifiant dans l’aventure qu’il va vivre mais par moment cela m’a aussi fait penser à Seul au Monde avec Tom Hanks dans la façon de mettre en scène toute cette histoire. Le « monstre », car il y en a un, c’est un robot. Tout cela est fait pour nous conduire à la révélation finale que le garçon que l’on voit ici c’est George quand il était plus jeune et qu’il a dû perdre sa main suite à une morsure de serpent. C’est donc à ce moment là que George a eu sa main bionique. Le fait que Tales from the Loop fasse des histoires sur les origines de certains personnages est une occasion en or de nous en dire un peu plus sur Tales from the Loop. J’ai été fasciné et accroché ici, alors que les deux précédents épisodes m’avaient un peu refroidis. 

 

Note : 9/10. En bref, une aventure émouvante et palpitante. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article