Critiques Séries : The Baker and the Beauty (US). Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Baker and the Beauty (US). Saison 1. Pilot.

The Baker and the Beauty (US) // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Je dois avouer que The Baker and the Beauty change des séries habituelles que l’on retrouve sur ABC. C’est une comédie romantique, un genre qui a eu du mal à fonctionner auprès du grand public. Pourtant, des émissions de dating fonctionnent, c’est qu’il y a un public pour le genre. Ce qui a donné envie à ABC c’est probablement le succès de la série originale israélienne dont The Baker and the Beauty est adaptée. Il y a quelque chose de mignon, moderne, avec tout le pathos de la rom-com fait en grande partie pour séduire tous les fans du genre. La série suit les aventures de Daniel Garcia, incarné par Victor Rasuk (Jack Ryan), un boulanger qui travaille dans la boulangerie familiale et dont la vie va changer quand il va rencontrer la top-model et entrepreneuse Non Hamilton, incarnée par Nathalie Kelly. Dans cette rencontre (et toute l’histoire de la demande en mariage), il y a un petit côté Jane the Virgin dans The Baker and the Beauty. La rencontre entre Noa et Daniel peut aussi nous rappeler les rencontres de films comme Coup de foudre à Notting Hill. Sans être pour autant cul-cul la praline. 

 

Une vedette internationale, Noa Hollander, tombe amoureuse d'un boulanger de classe moyenne et fils d'immigrés cubains, Daniel Garcia. Leur relation va bouleverser non-seulement leurs vies, mais aussi celles de leurs proches

 

The Baker and the Beauty c’est donc une comédie feel-good sur l’amour et la famille qui permet de passer un bon moment, sans trop chercher à réfléchir pour autant non plus. On sent que le but est de venir pour la romance, mais que la série va nous faire rester grâce au charme de la famille Garcia. Je trouve cependant un peu long ce premier épisode, comme si The Baker and the Beauty aurait dû se dérouler dans des épisodes plus courts, sûrement sur une chaîne totalement différente que celle qui est détenue par Disney. Fort heureusement que le côté boulangerie a de quoi donner envie de grignoter des croissants ou des pâtisseries. Je ne sais pas si j’aurais une envie frénétique de revenir rapidement, mais The Baker and the Beauty pourrait bien être le divertissement tendre dont nous avons besoin dans ce genre de moments où tout est anxiogène. C’est léger, peut-être un peu trop dans l’excès par moment côté romance, mais sincère et grâce à un casting sympathique, The Baker and the Beauty s’en sort plutôt bien. 

 

Note : 5/10. En bref, The Baker and the Beauty a un charme, à la fois pour la romance, mais aussi pour la famille hilarante qui enrobe ce gâteau parfois un brin bourratif. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

jpm 20/04/2020 15:36

Tout est histoire de genre que l'on aime, toi tu n'aimes pas le romantisme, donc...
Ras le bol de la violence, le monde va mal, on se demande pourquoi. Donc oui pour l'humour, la comédie et le romantisme