Critiques Séries : Westworld. Saison 3. Episode 7.

Critiques Séries : Westworld. Saison 3. Episode 7.

Westworld // Saison 3. Episode 7. Passed Pawn.

 

Jonathan Nolan n’a probablement pas digéré la fin de Person of Interest. Et la présence de Enrico Colantoni me fait que renforcer ce sentiment. Ce dernier incarnait Elias dans l’ancienne série de Jonathan Nolan où il était à la tête d’une organisation criminelle à New York. Peut-être est-ce la nostalgie de cette série qui me fait penser qu’il est probablement l’acteur le plus intéressant et touchant de cette semaine. Et puis il y a Dolores avec un bras en moins à la fin et cela m’a étrangement rappelé… Terminator. Au delà de ça, Westworld continue de dérouler l’histoire de la saison et je dois avouer que cela continue d’être excitant. La grande révélation de cette semaine c’est que Caleb est une victime du plan que Serac a pour le futur. Les programmes d’intelligence artificielle que Serac et son frère ont créé afin de sauver le monde ont forcément un problème. Le fait est que Caleb a été reprogrammé et que cela a fonctionné. Il travaillait alors pour le système de Serac sans le savoir. Le fait que ses souvenirs aient été modifié est vraiment un élément intéressant de « Passed Pawn » dans le sens où cela permet aussi de mieux cerner le place de Serac tout en développant intelligemment le personnage de Caleb. Aaron Paul continue d’être un ajout intéressant dans l’univers de Westworld. 

 

Tout cela permet aussi de faire évoluer le personnage tout en incluant les développements précédents de la série. On peut comprendre un peu mieux l’histoire et donner du sens au personnage et ses actions. Découvrir que Caleb a un passé secret est intéressant car son passé est relativement intéressant à l’écran. Cependant, ce n’est pas forcément une révélation qui change complètement la façon dont je perçois le personnage. Mais comme d’autres révélations de cet épisode, tout n’est pas aussi fascinant que Westworld aurait clairement pu le faire. Les révélations sont cependant bonnes et j’ai envie de rester là dessus. Un autre moment important et intéressant de cet épisode est le face à face entre Maeve et Dolores à la fin. La tension entre les deux personnages permet de créer une scène d’action efficace qui détruit en une séquence tout le dernier film de Terminator (car franchement, j’ai l’impression ici de voir Terminator). Pour autant, ce face à face aurait pu être plus grandiose s’il avait été amené de façon différente. La scène arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Charlotte semble de son côté être maintenant rangé dans le camp de Maeve (enfin, je suppose) probablement avec ce qui s’est passé dans l’épisode précédent (et notamment à la fin de celui-ci). 

 

Ensuite nous avons aussi la chasse à la tête de Serac. Ce dernier continue d’apparaître dans Westworld comme une hologramme et je me demande si la série ne compte pas nous faire une révélation à ce sujet aussi. Il y a trop de trucs qui me chiffonnent avec Serac. Caleb décide de son côté qu’il veut maintenant leur Serac, Dolores a un bras en moins et Maeve n’aura pas la chance de tuer Dolores à cause de l’IMP qui va mettre à l’arrêt nos deux robots. Je me demande ce que la suite de la saison va nous réserver mais Westworld est une série qui me fascine par sa façon de dérouler une intrigue et des personnages fascinants par des révélations qui sont parfois maigres dans le sens où elles ne changent pas l’interprétation que l’on peut faire des personnages. Cependant, le rapprochement pris cette année avec Person of Interest m’intéresse beaucoup et cela rend le récit aussi excitant que passionnant.

 

Note : 7.5/10. En bref, des révélations s’ajoutent une fois de plus dans un épisode palpitant.

 

Envie de soutenir mon site Internet pendant cette période difficile ? Avec tout mon amour... 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article