Critique Ciné : Dangerous Lies, Mensonges et trahisons (2020, Netflix)

Critique Ciné : Dangerous Lies, Mensonges et trahisons (2020, Netflix)

Dangerous Lies, Mensonges et Trahisons // De Michael Scott. Avec Camila Mendes, Jessie T. Usher et Cam Gigandet.

 

Netflix il faut que l’on parle ! Je sais qu’ils ont besoin de remplir leur plateforme mais Dangerous Lies c’est tout ce que je n’avais pas envie de voir. Je l’ai vu et cela me rappelle les sombres heures où les acteurs de séries, pour cachetonner entre deux saisons jouaient dans des Direct to DVD au point de départ intéressant mais qui suivent un schéma sacrément balisé. C’est le genre de téléfilms qu’il y a généralement tous les après-midi sur TF1 ou M6. Cela permet de passer le temps quand on fait du repassage, mais au delà de ça, est-ce réellement intéressant ? David Golden, le scénariste de Dangerous Lies est un habitué du genre alors qu’il a écrit tout un tas de téléfilms de Noël. On retrouve alors cette ambiance de scénario lancinant où rien n’évolue réellement et il faut attendre la fin du film pour enfin voir les révélations tombées qui s’avèrent être prévisibles depuis le départ. Vous n’imaginiez pas tout de même que le personnage de Cam Gigandet n’avait rien à voir avec la mort de Lenard…

 

À sa mort, un vieil homme laisse sa fortune à sa nouvelle aide-soignante qui se retrouve entraînée dans une sombre histoire de tromperie et de meurtre. Pour survivre, elle devra remettre en cause les motivations de chacun, y compris de son entourage.

 

Même son de cloche sur la mise en scène. Michael Scott est un autre habitué des téléfilms de seconde zone et notamment de téléfilms de Noël balisés sans surprises. Il a travaillé pour Hallmark Channel et sincèrement, Dangerous Lies c’est tout ce que l’on peut espérer d’un téléfilm de cette chaîne américaine qui fait plus de volume de productions que de recherche de qualité. Pour rendre un peu son ensemble attractif, mettez une actrice de Riverdale (Camila Mendes en l’occurence) dans le rôle titre. Dès le début, je savais que Dangerous Lies ne pourrait pas être plus qu’un téléfilm mais je me suis laissé avoir car je me suis dit qu’il pourrait y avoir bien pire. Rapidement, l’histoire devient alors ennuyeuse alors que la bande annonce semblait nous diriger tout de même vers quelque chose d’un peu plus fun. Mais rien n’est fun dans Dangerous Lies, tout n’est qu’ennui mortel jusqu’au bout où le twist final est bâclé par un scénario qui se fout complément du téléspectateur. Rien n’est fait pour créer un effet de surprise ou même du danger pour les personnages. Dangerous Lies sort au bon moment alors que le confinement permet d’avoir le temps de se pencher sur ce genre de trucs sans inspiration.

 

Note : 2/10. En bref, un téléfilm balisé sans intérêt. 

 

Date de sortie : 30 avril 2020 - Directement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article