Critique Ciné : Love, Simon (2018) - séance rattrapage -

Critique Ciné : Love, Simon (2018) - séance rattrapage -

Love, Simon // De Greg Berlanti. Avec Nick Robinson, Jennifer Garner et Josh Duhamel.

 

Greg Berlanti est le grand ami des adolescents. On lui doit des épisodes de Dawson et plus récemment la création de You (Netflix) et de tout l’Arrow-verse sur The CW. Pour le cinéma il décide ici d’adapter Simon vs. The Home Sapiens Agenda de Becky Albertalli, une aventure intelligente et touchante sur l’amour et aimer qui on veut. C’est sur Nick Robinson (Melissa & Joey) que repose une grande partie de ce film au delà du côté attachant de cette histoire. Love, Simon ne cherche pas en trop en faire mais simplement ce qu’il faut pour rendre le tout efficace. Sans casser pour autant les codes du genre, le film les reprend intelligemment en développant une histoire autour de personnages réussis avec qui on a envie de partager cette aventure. Dans un monde où l’homosexualité n’est pas encore acceptée par tous, Love, Simon est une belle leçon d’amour et de tolérance qui ne tombe pas dans le piège de la facilité narrative que des séries peuvent adopter. 

 

On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour le jeune Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore, et est entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay et il ne connaît pas l’identité de son premier coup de coeur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante... Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.

 

Love, Simon c’est donc le parfait film feel-good qui nous fait passer un agréable moment en compagnie des personnages et qui donne envie de profiter pleinement de sa vie. Le film parle alors d’une histoire d’amour mais aussi de quête d’identité où le héros se cherche. Mais ce qui rend ce film aussi agréable c’est la façon dont il sait osciller intelligemment entre humour, sensibilité et quelque chose de rafraichissant dans le monde des teen movie. Car c’est aussi un genre qui a presque disparu des cinémas. J’étais passé il y a deux ans complètement à côté de ce film, sans trop savoir pourquoi (sûrement à cause du boulot) et je regrette de ne pas avoir pu en profiter au cinéma. 

 

Grâce à un casting de jeunes qui donnent tout ce qu’ils ont pour que leurs personnages soient attachants alors c’est parfait. Au delà de toute l’histoire que Love, Simon développe, le film met aussi en scène un élément qui a disparu du cinéma : la correspondance. Si ici c’est modernisé, le film trouve tout de même une façon intelligente de créer un élément original qui fait de ce film une agréable surprise à laquelle je ne m’attendais pas forcément. 

 

Note : 8/10. En bref, une agréable surprise que j’avais oublié mais qu’il était temps de rattraper avant de découvrir la série Love, Victor.

 

Date de sortie : 27 juin 2018

Auparavant destinée à Disney+ c’est sur Hulu que débarque Love, Victor le reboot/suite de Love, Simon en 2020. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article