Critique Ciné : Radioactive (2020)

Critique Ciné : Radioactive (2020)

Radioactive // De Marjane Satrapi. Avec Rosamund Pike, Sam Riley et Aneurin Barnard.

 

La réalisatrice française Marjane Satrapi, réalisatrice de Persepolis, adapte un nouveau roman graphique pour nous conter la vie de Marie Curie. C’est Radioactive: Marie & Pierre Curie: A Tale of Love and Fallout de Lauren Redniss qu’elle adapte avec une Rosamund Pike (Gone Girl) étonnante et touchante. La grande découverte de Marie et Pierre Curie est forcément mise en scène dans ce film mais le tout se fait souvent au risque de partir sur des terrains légèrement étranges. Narrativement parlant, il y a quelque chose qui par moment devient long. Mais le film a des ressources. La plus grande ses ressources c’est Rosamund Pike. Cette dernière est habitée par le personnage de Marie Curie et nous fait réellement croire que l’on partage son quotidien, entre celui d’une grande scientifique passionnée par ce qu’elle fait et ses découvertes, mais aussi celle d’une mère (bientôt veuve) qui va tout faire pour s’occuper de ses enfants. 

 

Paris, fin du 19ème siècle. Marie est une scientifique passionnée, qui a du mal à imposer ses idées et découvertes au sein d’une société dominée par les hommes. Avec Pierre Curie, un scientifique tout aussi chevronné, qui deviendra son époux, ils mènent leurs recherches sur la radioactivité et finissent par découvrir deux nouveaux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte majeure leur vaut le prix Nobel et une renommée internationale.

 

L’autre réussite c’est probablement celle de Marjane Satrapi à laquelle il faut adhérer. Sa mise en scène, parfois un peu « cul de bouteille » permet de donner l’impression que le film baigne dans le formole et que l’on se délecte de ces images dans un bocal. C’est un choix qui permet réellement de nous plonger autrement dans cette histoire et de faire une vraie proposition artistique intéressante. Pour autant, Radioactive n’a rien d’exceptionnel quand on le prend dans sa globalité. Cela reste un film correct qui permet de voir cette scientifique sous un angle différent de ce que les livres de physique-chimie ont pu nous apprendre (ou d’Histoire) au collège. Afin de sortir un peu des sentiers battus, Radioactive tente de sortir du cadre et donc du biopic pur et dur, ce qui ne se fait pas sans quelques échecs ici et là. Ainsi, c’est Rosamund Pike et une photographie qui a de l’idée qui permet au film de sortir un peu de ce que j’aurais pu imaginer au départ. 

 

Note : 5.5/10. En bref, la science incarnée par une Rosamund Pike habituée et une mise en scène efficace.

 

Date de sortie : 11 mars 2020

Radioactive fait partie des films dont le CNC a autorisé la sortie anticipé sur la chronologie des médias suite au coronavirus. Sorti le 11 mars 2020 au cinéma (5 jours avant le début du confinement), il est sorti le 22 avril 2020 en VOD.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article