Critique Ciné : Sol (2020)

Critique Ciné : Sol (2020)

Sol // De Jézabel Marques. Avec Chantal Lauby, Camille Chamoux et Giovanni Pucci.

 

En voilà une comédie française originale. On retrouve ici le type de rôles que Camille Chamoux aime incarner (et dans lesquels j’aime bien la voir) et Chantal Lauby à côté apporte elle aussi son talent à un récit un peu tiré par les cheveux. Bien entendu, le film n’échappe pas aux rebondissements prévisibles et aux ficelles narratives mais c’est agréable à suivre et je pense que c’est un film feel-good à la française qui nous embarque dans un environnement différent de ce que l’on voit habituellement. La relation entre la grand mère un peu fantasque, son petit fils et la mère de ce dernier fonctionne. C’est ce trio qui fait tout l’intérêt du film et nous offre de bons moments amusants. Le film ne cherche jamais à en faire trop même en tirant sur la corde car tout ce qu’il fait, Sol le fait pour nous faire passer un bon moment du début à la fin. Pourtant, tout n’était pas gagné au départ. Le début du film est étrange et le portrait des personnages est mal fagoté. Mais une fois toute cette mise en place pas franchement reluisante, Sol peut démarrer et enfin nous montrer ce dont il est capable. 

 

Sol, célèbre interprète de Tango argentin, vit à Buenos-Aires depuis de nombreuses années. Derrière son tempérament excessif et son sourire incandescent, la Diva cache une blessure dont elle ne s’est jamais réellement remise : la perte de son fils unique, Raphaël, avec qui elle avait rompu tout lien. Sol revient à Paris dans l’espoir de rencontrer enfin Jo, son petit-fils de 7 ans, né de l’union de Raphaël et d’Eva, sa belle-fille, qu’elle ne connaît pas. Mais devant eux, Sol prend peur et prétend être là pour louer le studio situé sur leur palier. Dès lors, elle va tout faire pour apprivoiser ses nouveaux voisins…

 

La relation entre Chantal Lauby et Camille Chamoux fait souvent mouche au détour de répliques ou de scènettes amusantes qui tombent justes (oui, j’en suis le premier étonné). Grâce au jeu des actrices Sol ne fonctionne donc pas si mal. Le film suit son chemin dans l’évolution du petit Jo au fur et à mesure que l’histoire évolue. Il en devient même attachant après avoir été un personnage sacrément insupportable au début. Chantal Lauby trouve aussi un rôle à la hauteur de son talent et dans lequel elle s’éclate. Cela se voit qu’elle prend plaisir à jouer ce rôle de grand mère qui ne fait pas dans l’excès comme ce qu’elle a pu faire dans la franchise Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ces dernières années. Le petit bonus c’est qu’au final Sol sait aussi devenir touchant par moment, là aussi sans en faire des caisses, simplement en se laissant porter par les personnages et l’histoire. Je n’attendais rien de Sol et je suis agréablement surpris. 

 

Note : 6.5/10. En bref, une comédie française fantasque qui parvient à devenir un vrai film feel-good à la française. 

 

Date de sortie : 8 janvier 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article