Critique Ciné : The Jesus Rolls (2020)

Critique Ciné : The Jesus Rolls (2020)

The Jesus Rolls // De John Turturro. Avec John Turturro, Bobby Cannavale et Audrey Tautou.

 

John Turturro fait revivre l’un des personnages les plus emblématiques de sa carrière : Jesus Quintana. Ce personnage de The Big Lebowski (1998, des frères Coen) était suffisamment intéressant pour mériter que l’on nous raconte son histoire. Pour autant, je dois avouer que l’idée de nous offrir une suite à un film aussi culte n’est peut-être pas ce que j’attendais non plus. John Turturro était parfait dans ce rôle qui n’aurait pas été aussi mémorable sans lui mais ce n’est pas un personnage particulièrement drôle, surtout pour un film de cette envergure. Pour couronner le tout, The Jesus Rolls c’est aussi inspiré des Valseuses (de Bertrand Blier). Il offre alors ici une relecture de son film (et roman du même nom) dans un spin off qui n’était pas forcément nécessaire. Pour reprendre le trio Depardieu-Dewaere-Miou Miou nous avons ici John Turturro, Bobby Cannavale et Audrey Tautou. Je dois avouer que le mélange des deux films et univers a le mérite de fonctionner mais cela aurait peut-être mérité d’être moins long, comme une sorte de court métrage car il faut se farcir Jesus Quintana durant une heure et demie. 

 

Un spin off de The Big Lebowski, centré sur le personnage de Jesus Quintana.

 

L’un des plus grands défauts de The Jesus Rolls c’est quand le film ne se déroule pas dans un bowling. C’est dans ce lieu si particulier que le film fonctionne pendant qu’à côté on erre un peu dans tous les sens sans que l’on ne sache vraiment où est-ce que cela doit nous emmener. Je pense qu’il y a pourtant matière à faire un remake des Valseuses de nos jours ou de potentiellement écrire une histoire de Big Lebowski mais on sent ici que cela ne fonctionne pas vraiment. John Turturro fait ce qu’il peut pour nous rappeler la folie de son personnage mais en étire tous les traits jusqu’à plus soif, quitte par moment à lasser. Quant au trio du film, s’il fonctionne par moment, il a du mal à devenir aussi attachant et intéressant que j’aurais aimé l’espérer. Au final, ce projet ne fonctionne pas vraiment car les frères Coen ont une vraie patte dans tout ce qui touche à l’absurde et pour écrire des dialogues et c’est ce dont le film ne pouvait pas se passer car sans tout ça, The Jesus Rolls n’est pas mémorable et est même beaucoup trop médiocre. 

 

Note : 4/10. En bref, un spin off / suite inspiré d’un film français et cela donne … The Jesus Rolls. Rien ne fonctionne vraiment. 

 

Prochainement en France en VOD.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article