Critiques Séries : Devils. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Critiques Séries : Devils. Saison 1. Episodes 7 et 8.

Devils // Saison 1. Episodes 7 et 8. 

 

Plus le temps passe devant Devils et plus je m’ennuie. Pourtant les intrigues lancées au début de la saison commencent à prendre forme mais les personnages sont tellement ennuyeux que je n’arrive plus du tout à accrocher totalement au récit. Dans ces deux épisodes, Massimo continue donc d’être notre pièce maitresse, surtout après le cliffangher de la semaine dernière. Le système de Dominic Morgan et tout ce qui remonte à la crise économique de 2008 a de quoi devenir intrigant. Disons que je suis quelqu’un qui a toujours aimé les thrillers en col blanc avec des manipulations financières. Depuis la crise économique nombre de films ont tenté de parler du sujet et certains sont très réussi comme The Big Short de Adam McKay. Devils aurait justement pu être le pendant européen de cette histoire mais à chaque fois que la série tente de créer un peu de suspense ou quelque chose d’intelligent sur la crise et sur toutes les manipulations financières de Morgan, alors les scénaristes viennent nous coller la partie la moins intéressante de la série : les relations entre les personnages. 

 

J’ai comme l’impression que Devils ne sait pas trop comment faire pour créer un vrai thriller plutôt que de faire une série qui doit toucher tous les publics. Ou alors c’est simplement que comme ils se doutaient qu’ils allaient avoir droit à une saison 2, pourquoi ne pas faire trainer les intrigues plus qu’il ne faut. Je ne suis pas la personne la plus calée en économie européenne mais j’ai tout de même suivi ce qui s’était passé et les images d’archives diffusées à la fin de chacun épisode pendant le générique viennent me rappeler cette période sombre de l’Union Européenne. C’est d’ailleurs l’une des parties les plus intéressantes de Devils alors que la série tente une approche documentaire. Mais le problème c’est que le reste de la série n’arrive pas à être aussi documentaire. Ces deux épisodes nous offrent malgré tout quelques bonnes surprises comme Massimo qui enquête un peu plus, un mort aussi en guise de cliffangher entre les deux épisodes. 

 

Cependant, j’aurais apprécié de ne pas être pris pour une triple buse sur le reste. Les relations entre les personnages ne sont pas passionnantes car tous les personnages sont ennuyeux ou presque. Massimo que j’aimais bien commence à devenir un peu uniforme, sans surprises. Pendant ce temps, Dominic Morgan n’est pas le personnage qui exploite le plus le talent de Patrick Dempsey. Ce dernier fait alors tout ce qu’il peut pour tomber dans la caricature d’un personnage assez médiocre. Au fond, je ne sais pas quoi attendre des deux derniers épisodes à venir mais Devils ne méritait clairement pas son renouvellement. 

 

Note : 4/10. En bref, tout est cliché et surtout cela manque d’entrain. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article