Critiques Séries : Penny Dreadful: City of Angels. Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : Penny Dreadful: City of Angels. Saison 1. Episode 4.

Penny Dreadful: City of Angels // Saison 1. Episode 4. Josefina and the Holy Spirit.


Cet épisode de Penny Dreadful: City of Angels est la vraie occasion pour les scénaristes de nous offrir ce que l'on pouvait attendre. Outre le mélange d'horreur, de fantastique c'est aussi un développement plus soutenu des personnages et des intrigues qui fait son effet ici. Magda fait un pas en arrière dans cet épisodes tandis que son corps parcourt le destin qu'elle a tracé depuis le début. L'épisode s'ouvre sur Santa Muerte alors qu'elle porte le deuil et la tristesse sur son visage. C'est une entitée intéressante bien que Penny Dreadful: City of Angels ait encore du mal à créer un univers fantastique aussi fascinant que celui de Penny Dreadful. Mais Santa Muerte sait très bien ce qui se passe avant que cela n'arrive ce qui explique pourquoi elle est sur les lieux de tous les crimes avant les criminels (et quiconque). 

 

Soeur Molly de son côté peut enfin parler un peu plus des liens entre elle et un homme marié, assassiné avec sa famille. Tiago n'est cependant pas à la hauteur de Soeur Molly et l'intégration de quelque chose de plus ésothérique dans la série fonctionne là aussi. Le côté évangélique permet de casser un peu certains éléments pas toujours brillants de Penny Dreadful: City of Angels et de nous rapprocher de ce que j'attendais de cette série au départ. J'aime bien les personnages car ils sont en train de devenir tous un peu plus pertinents dans leurs univers. De plus, certains personnages font évoluer réellement l'histoire et ses mystères ce qui est d'autant plus rassurant. 

 

L'une des scènes les plus horribles de cet épisode se déroule en plein jour (ce qui permet de faire un parallèle exquis avec la série Penny Dreadful où finalement tout se déroulait dans des endroits sombres). Le monstre est en l'occurence le flic raciste Tiago qui embarque le jeune Pachuco. Pendant que son jeune frère et lui-même sont retenus par des policiers, ils sont alors forcés de regarder leur jeune soeur Josefina se faire violer. La scène est violente mais vient justement rappeler où est ce que l'on s'est embarqués avec Penny Dreadful: City of Angels. La série démontre plus de ses côtés terrifiants ou gores ce qui permet d'apporter un peu plus d'éléments accrocheurs au récit. Clairement, "Josefina and the Holy Spirit" est le meilleur épisode de la série jusqu'à présent il y a du sexe, du suspense et plus que toute cette violence ambiante il y a suffisamment de sous texte surnaturel pour nous garder alertes.

 

Note : 7/10. En bref, il était temps mais Penny Dreadful: City of Angels se réveille enfin. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

max 19/05/2020 20:22

C'est le 4 ème épisode et City of Angels a du mal à faire monter la tension ou à rendre ses personnages attachants. J'aime beaucoup l'atmosphère de LA des années 30 mais la série mélange trop de thèmes: politique, police raciste et corrompue, gangs latinos, évangélisme avec en toile de fond les Nazis et la 2ème guerre mondiale c'est un peu lourd... Petite erreur dans le récap: Tiago n'est pas présent lors de l'agression sexuelle de sa soeur Josefina par la police.