Critiques Séries : The Blacklist. Saison 7. Episode 17.

Critiques Séries : The Blacklist. Saison 7. Episode 17.

The Blacklist // Saison 7. Episode 17. Brothers.

 

Les scénaristes auront pris leur temps mais The Blacklist a enfin décidé d’offrir à Donald Ressler un épisode où l’on va rencontrer son frère et sa famille. Ressler a toujours été un personnage attachant dans cette série et le fait que l’on apprenne qui est Ressler dans cet épisode est une occasion de brise la chaine de mauvais épisodes. Ces derniers temps The Blacklist était devenue Esprits Criminels alors je suis content de voir que les scénaristes ont décidé de prendre ici un chemin plus original. Entre des flashbacks et des scènes dans le présent, la série recréée alors la relation entre Donald et son frère. 

 

Ressler a toujours été quelqu’un qui est capable de faire des choses qui ne sont pas très légales. On a pu le voir aussi dans les flash-backs que c’est un peu sa façon d’être. Plus jeune il était alcoolique et la série nous révèle alors le secret qu’il garde depuis plus de vingt-cinq ans. Si cet épisode est un peu mal placé (c’est l’avant dernier épisode de la saison) c’est à cause du coronavirus donc je ne peux pas en vouloir à la construction de la saison d’avoir été malheureusement faite de cette façon. Surtout que cela nous a coupé sur la révélation de l’épisode précédent que l’on attendait ici autour de l’imam de Dembe : Sadiq et de pourquoi Katarina l’a enlevé. Cependant, la série a tout de même mis sept ans à nous faire une telle proposition sur l’un de ses personnages les plus emblématiques donc on ne peut qu’être heureux de savoir ce qui se passe. 

 

Le grand secret de Ressler c’est qu’il a tué un policier et que son frère l’a aidé à cacher le corps et le faire disparaître. Il y a quelque chose d’assez touchant dans cette histoire car mine de rien Ressler est quelqu’un d’attachant, aussi bien dans le passé que dans le présent. « Brothers » est un épisode que The Blacklist avait réellement besoin de nous proposer et qui démontre aussi pourquoi Ressler est comme il est. Bien que cette idée ait sûrement venu à l’esprit des scénaristes sur le tard, elle est introduite de façon logique et intelligente ici. 

 

Note : 7/10. En bref, bien sympathique d’apprendre à connaître Ressler (même si cela se retrouve maintenant être l’avant dernier épisode de la saison). 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article