Last Man Standing (Saison 7 et 8) : Tim Allen en roue libre perd son effet de surprise

Last Man Standing (Saison 7 et 8) : Tim Allen en roue libre perd son effet de surprise

Les deux premières saisons de Last Man Standing sur FOX, c’était quelque chose que je n’aurais jamais imaginé possible il y a quelques années. Pourtant, c’est bien ce qui s’est passé. FOX a récupéré la série un an après l’annulation par ABC et je dois avouer que j’étais content. Ces deux saisons nous offrent leur lot de moments familiaux dont Last Man Standing a le secret mais je dois avouer qu’une fois le premier épisode (qui était très réussi) passé, la suite n’a pas toujours été à la hauteur. Ce que la série fait de mieux c’est s’amuser avec l’actualité. Dans ces deux saisons nous avons donc le mur de Trump, les lives en roue libre de notre héros sur Outdoor Man ou encore les apparitions amusantes de Jay Leno. Tout cela participe à creuser l’ambiance comique de la série même si je dois avouer que les scénaristes sont un peu moins inspirés que les années précédentes. 

 

Dans son ensemble, Last Man Standing reste une comédie familiale avec tous les éléments de la comédie familiale que l’on peut attendre. Mais je préfère largement Last Man Standing au retour de Roseanne. Je me suis peut-être aussi un peu plus attaché aux personnages de cette comédie. Surtout que c’est de la comédie confortable qui ne cherche pas à nous surprendre, surtout dans ces deux saisons. Il n’y a pas de grandes surprises ni de grandes intrigues qui pourraient alors bouleverser l’univers de la série. Tim Allen de son côté reste en roue libre et l’on sent qu’il a son influence sur l’évolution de la série et surtout sur les sujets dont elle veut parler. Mais c’est lui qui tient en grande partie la série sur ses épaules et c’est l’une des meilleures choses qui pouvait lui arriver. Il fait ce qu’il veut mais c’est aussi ce qui fait l’intérêt de Last Man Standing. 

 

Le côté conservateur de Last Man Standing peut parfois être une mauvaise chose mais je dois avouer que c’est finalement un truc que je prends à la rigolade. Bien que Last Man Standing reste durant ces deux saisons moins inspirée et donc légèrement médiocre, elle mérite tout de même le coup d’oeil afin de se placer dans la tête de Tim Allen et imaginer ce que ce dernier pense. Car mine de rien, Last Man Standing pose des questions intéressantes du point de vue de ses personnages sur l’Amérique d’aujourd’hui et la perception générale du monde. Avec le développement de l’histoire, parfois c’est donc un peu comme toutes les comédies produites par Disney (ou ABC). On ne devient pas forcément plus intelligent en regardant ce qui nous est proposé, juste que tout entre bien souvent dans un moule que l’on connait. 

 

Avec le retour d’Eve à la maison et Kristin qui va accoucher, la fin de la saison 8 est une occasion de bousculer un peu l’ensemble et probablement de donner envie de voir une saison 9. Je ne suis pas pour autant sûr de revenir. Ces deux saisons étaient dispensables, loin de l’âge d’or de Last Man Standing quand elle était encore sur ABC. La série ne se renouvelle pas et surtout fait des répétitions en tout genre qui manquent cruellement de surprises. Je m’attendais à autre chose en voyant le retour de la série mais apparemment les scénaristes n’ont pas vraiment plus d’inspiration. Peut-être que la saison 6 aurait dû être la dernière de la série et cela aurait alors été beaucoup mieux. 

 

Note : 4/10. En bref, la série a perdu son humour et cette ambiance familiale que j’aimais bien à l’époque. 

 

Envie de soutenir mon site Internet pendant cette période difficile ? Avec tout mon amour... 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article