Love Life (US) (Saison 1, épisodes 1 à 3) : folle d'amour fou

Love Life (US) (Saison 1, épisodes 1 à 3) : folle d'amour fou

Pour sa première série originale, HBO Max ne fait pas dans l'originalité puisque les histoires d'amour décomposées c'est un truc que Netflix a déjà poncé pendant pas mal d'années. Créée par Sam Boyd (Stan Against Evil, In a Relationship), la série suit un chemin très clair et surtout très simpliste qui ne sort pas des sentiers battus. Durant ces trois épisodes j'ai eu l'impression d'avoir déjà vu tout ce que Love Life nous raconte et ce malgré la bonne humeur de Anna Kendrick. De partout, Love Life ressemble à une série facile et surtout un parti peu risqué pour le lancement de HBO Max. De ce fait, c'est comme Disney+ ou Netflix qui ont choisi des séries souvent entrant dans les cases les plus faciles pour coller aux spectateurs et à leurs envies. Love Life préfère en plus de ça les relations inter-personnelles des personnages plutôt que leur réel développement ce qui peut rapidement devenir un problème. 

 

Chaque saison retrace la quête d’amour d’un protagoniste. Et chaque épisode s'intéresse à une de ses relations, afin de comprendre comment les rencontres font de nous ce que nous sommes.

 

Anna Kendrick incarne dans cette première saison Darby Carter, une jeune femme qui a connu des déceptions amoureuses, qui a peur de l'abandon et dont l'aventure est contée par une voix off. Malgré un joli casting, Love Life a du mal à sortir de la zone de confort du genre romantique et n'apporte donc rien de neuf sous le soleil. Durant ces trois épisodes il y a de bons moments mais ils ne sont pas suffisamment nombreux pour faire de Love Life une série remarquable ou en tout cas inoubliable. La quête incessante de Darby pour une relation stable (ce que tout le monde est sensé chercher au fond) ne fonctionne donc qu'à quelques reprises grâce au talent d'Anna Kendrick, rien de plus. Il y a du potentiel dans cette aventure, notamment car la série nous conte l'aventure d'une femme obsédée par l'amour (peu importe si elle évolue ou non en personnage mieux écrit) mais Love Life ne voit clairement pas son héroîne de cette façon. Chaque saison se concentrera sur un nouveau personnage avec de nouvelles relations fonctionnant alors différemment de Love. Love (Netflix) aurait pu être complémentaire avec Love Life mais Love fonctionne bien mieux, notamment dans le registre émotionnel. 

 

Au fond, Love Life n'est pas la comédie romantique que j'avais nécessairement besoin de voir avec toutes les séries qu'il y a en ce moment. De plus, l'une des plus belles romances télévisées est sortie cette année et c'est celle de la série Normal People (Hulu) que je vous conseille chaudement de regarder avec un paquet de mouchoirs à côté. J'irai probablement au bout de la première saison de Love Life mais j'aimerais bien qu'elle sort de la formule classique du genre afin de faire une proposition plus originale. 

Note : 4/10. En bref, il y avait tant de choses à faire avec une série comme Love Life mais elle reste coincée dans une formule classique sans parvenir à nous offrir quelque chose de touchant ou attachant. 

Disponible sur HBO Max. Bientôt en France.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article