Critiques Séries : El Presidente. Saison 1. Episode 1 (Chilie)

Critiques Séries : El Presidente. Saison 1. Episode 1 (Chilie)

El Presidente // Saison 1. Episode 1. 

 

Le monde du football est un monde tellement fascinant que je me demande pourquoi il n’y a pas plus de séries sur le sujet. Les argentins avaient proposé en février dernier « Porte 7 » sur Netflix où l’histoire de la mort d’un supporter lors d’un match avait bouleversé le monde d’un petit club. El Presidente se base sur une histoire vraie, celle d’un scandale de corruption et de conspiration autour d’un petit club chilien. Armando Bo, plus connu pour avoir écrit Birdman (2014) se retrouve à la tête de cette série qui n’oublie rien du monde du football et tente de faire ressortir avec élégance cette histoire vraie. Il y a une volonté ici de nous faire passer un bon moment et l’ensemble a du mal à se prendre au sérieux. Il y a donc tous les poncifs qui permettent de créer une caricature délirante et assez efficace alors que le récit ne manque pas de mordant. Le ton relativement satirique permet de ne jamais s’ennuyer et de transformer cette aventure en quelque chose d’original avec un point de vue intéressant sur le fameux FIFA Gate de 2015. 

 

Le scandale de l'affaire (FIFA Gate) d'un petit président de club de football chilien qui sort de l'ombre pour devenir un joueur clé d'un club de 150 millions de dollars à conspiration frauduleuse.

 

El Presidente cherche donc à nous plonger dans plusieurs univers à la fois : le côté peu reluisant du football et des négociations à coups de millions, mais aussi un côté un brin mafioso qui n’est pas sans rappeler les fictions argentines qui utilisent la satire pour raconter leurs histoires. Le fait que l’on soit souvent dans la parodie apporte une vraie originalité au genre alors que j’imaginais au départ que El Presidente allait justement être un vrai drame avec quelque chose de moins drôle. Les caricatures de chacun des personnages sont là et peuvent alors rappeler parfois le style de Paolo Sorrentino (Silvio et les autres). Le premier épisode ne perd pas de temps pour nous présenter tous les protagonistes ce qui est appréciable dans le sens où l’on est directement plongés dans le monde que veut dépeindre la série. Le rythme est donc là et l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. 

 

Le but de El Presidente est aussi de ne pas tomber dans le piège des fictions footballistiques qui ont du mal à reproduire les séquences de terrain où les joueurs jouent. La série préfère donc ce qui se passe dans les coulisses avec ceux qui sont à la tête des clubs et négocient à coups de billets. Le côté documentaire de la voix off et de certains éléments visuels permet là aussi de nous rappeler que même si c’est une comédie qui plonge dans la caricature, tout cela s’est bel et bien passé ! 

 

Note : 7/10. En bref, introduction réussie sur fond de corruption dans le monde du foot. 

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article