Critiques Séries : Penny Dreadful: City of Angels. Saison 1. Episode 7.

Critiques Séries : Penny Dreadful: City of Angels. Saison 1. Episode 7.

Penny Dreadful: City of Angels // Saison 1. Episode 7. Maria and the Beast.

 

Après sept épisodes, Penny Dreadful: City of Angels continue d’être bourrée de défauts dont celui de ne pas savoir comment rassembler les personnages et les intrigues. J’ai comme l’impression que les scénaristes partent en bateau sans moteur car tout est là mais rien ne prend. Cela commence à devenir problématique après sept épisodes et alors que la fin de la saison approche à grands pas. On a alors une sorte de patchwork d’intrigues, comme si les scénaristes avaient joué au cadavre exquis avec le scénario. Les trois derniers épisodes ont été écrit par trois scénaristes différents et chacun a alors décidé qu’il voulait faire ce qu’il veut, ce qui laisse les épisodes sans vraie direction, sans cohérence avec les précédents. 

 

Les personnages et les intrigues ne sont pas développés de façon équitable, ce qui rend le tout souvent illisible et surtout c’est à se demander si cela a un but narratif ou bien si tout le monde fait vraiment comme il veut. L’intérêt que j’ai pour Penny Dreadful: City of Angels perd alors petit à petit de son intérêt et les motivations disparaissent autant qu’elles apparaissent. C’est comme faire évoluer certaines intrigues de façon drastique sans vraiment justifier le tout intelligemment. Après sept épisodes, les différents personnages n’ont pas de lien apparent alors que le but de Penny Dreadful: City of Angels était à mon sens de faire en sorte que le récit soit cohérent et rassemble les personnages à la fin. Tout cela laisse alors les trois prochains épisodes (derniers de la saison) avec énormément de travail. 

 

L’histoire de Tiago est un exemple parfait de ce que Penny Dreadful: City of Angels fait mal. Il ne se passe pas grand chose autour de lui et l’évolution de son histoire donne plus l’impression à du remplissage qu’autre chose. Le fait qu’il couche avec Molly n’a pas d’intérêt narratif car il y a encore énormément de travail à faire autour. « Maria and the Beast » est aussi le premier épisode de la saison qui passe du temps sur Maria. Après tout c’est logique son nom fait partie du titre de l’épisode. Maria est une sorte d’intermédiaire entre ce monde et l’autre. Et l’implication de Santa Muerte est une intrigue qui me plaît mais rien n’est fait pour nous impliquer un peu plus. Maria est un bon personnage aussi, mais l’épisode a du mal à rassembler les choses de façon intelligente. Au final, si cet épisode tente de créer ici et là quelques moments intéressants entre les personnages c’est surtout sur l’esthétique que Penny Dreadful: City of Angels fait des efforts et c’est bien dommage. 

 

Note : 1/10. En bref, je commence à sérieusement perdre patience. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article