Critiques Séries : Stargirl. Saison 1. Episode 2.

Critiques Séries : Stargirl. Saison 1. Episode 2.

Stargirl // Saison 1. Episode 2. S.T.R.I.P.E.

 

Ce second épisode suit le prolongement du premier sans avoir le même effet de surprise. A l’issue de l’épisode précédent, Coutney faisait face dans une usine de pneus avec un membre de l’Injustice Society of America. Rapidement, tout est alors installé afin de donner suite à Pat le robot et Courtney notre future « Stargirl ». La relation entre les deux personnages gagne alors en profondeur cette fois-ci même si j’aurais aimé que la série garde le rythme de l’épisode précédent. On sent que l’introduction c’était pour nous en mettre plein les yeux et ce second épisode laisse parfois retomber tout afin d’installer un peu mieux les personnages et leurs relations. Tout n’est pas parfait et donne plus l’impression d’un prolongement du premier épisode que quelque chose de réellement original. 

 

Ce qui devient intéressant c’est la soirée portes ouvertes de Blue Valley High où Courtney devient la cible d’un ennemi dangereux. Cela ne donne pas forcément grand chose à l’écran mais cela permet de garder une partie du rythme introduit dans le premier épisode ce qui est dans un sens assez rassurant. J’aime beaucoup le personnage de Courtney car elle parvient à nous attacher rapidement aux aventures que l’on est sensé suivre. Sa transformation à la fin de l’épisode en « Stargirl » permet de réellement démarrer l’aventure. Je pense que cet épisode aurait été plus intéressant s’il avait été diffusé en même temps que le premier car les deux épisodes sont complémentaires sur pas mal d’éléments même si le rythme est totalement différent. 

 

Visuellement, Stargirl respire la série DC Universe et pas vraiment The CW. C’est ce qui est là aussi une bonne chose qui donne une envergure intéressante à la série et plus plaisante que ce que l’on a pu voir dans d’autres séries. En comparaison, Stargirl me rappelle l’esprit Smallville avec des effets visuels qui veulent nous en mettre plein les yeux. Cela me rappelle aussi par moment Titans mais avec une vraie direction artistique qui transpire la nostalgie des super-héros des années 90. Je ne sais pas quoi attendre de la suite de la saison mais je me laisse transporter avec un esprit qui fonctionne.

 

Note : 6/10. En bref, l’esprit de la série donne envie de revenir. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article