Critique Ciné : De Gaulle (2020)

Critique Ciné : De Gaulle (2020)

De Gaulle // De Gabriel Le Bomin. Avec Lambert Wilson, Isabelle Carré et Olivier Gourmet.

 

Dans le paysage politique que nous connaissons aujourd’hui, De Gaulle reste un personnage emblématique. A la fois car c’est de lui qu’est né la Vème République mais également car son idéologique est toujours soutenue par de nombreux politiques. Pour autant, De Gaulle est un personnage difficile à adapter tant car son histoire reste complexe mais aussi car elle est connue de tous et étudiée à l’école en cours d’Histoire. De ce fait, peu de films ont osé adapter son histoire sur grand écran et c’est Gabriel Le Bomin qui s’est attelé à cette tâche complexe. Le but de ce film est de mettre en scène l’appel du 18 juin, qui restera probablement l’un des éléments les plus marquants de la vie du Général pour la France. Mais Gabriel Le Bomin veut aussi montrer à la fois les forces et faiblesses du personnage (notamment toute l’histoire de sa fille handicapée qui s’avère être une partie touchante du récit). Le film se concentre alors souvent sur l’aspect familial de l’histoire de De Gaulle ce qui permet finalement de le rendre attachant. Lambert Wilson (Les Traducteurs) s’en sort plutôt bien dans cette tâche difficile qui lui incombe et ce n’est pas plus mal non plus. 

 

Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance.

 

Pour autant, ce biopic ne cherche pas forcément à sortir de sa zone de confort, rendant le tout un peu moins efficace que prévu. Certaines histoires, très romancées, font perdre au récit un peu de son amplitude et de son regard sur la politique de l’époque en temps de guerre. Le film esquisse souvent ses idées sans réellement aller au bout des choses. C’est donc un peu comme lire un livre d’Histoire et en faire un copier coller sans chercher réellement à nous plonger dans les motivations de De Gaulle. C’est là où justement le film aurait pu être sauvé. L’idée du patriotisme est là aussi mal écrite ou en tout cas mal intégrée au récit, ce qui ne permet pas toujours de s’attacher à l’ensemble du film. L’erreur la plus flagrante est probablement la première scène du film qui laisse présager quelque chose de très romancé. Et dans ce genre de situation, je dois avouer que je suis plus que déçu du résultat. Sans parler du fait que tout est très suggestif et pas vraiment démontré. 

 

Note : 4.5/10. En bref, un biopic qui a pas mal de bonnes idées et un Lambert Wilson convaincant mais qui échoue sur pas mal de plans. Dommage. 

Date de sortie : 4 mars 2020 - Ressortie le 22 juin 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article