Critiques Séries : The Twilight Zone. Saison 2. Episode 7.

Critiques Séries : The Twilight Zone. Saison 2. Episode 7.

The Twilight Zone (2019) // Saison 2. Episode 7. A Human Face.

 

Après le poulpe géant, voici venu le temps des extra-terrestres prenant la forme de la fille décédée d’un couple. Cet épisode de The Twilight Zone tente alors de parler du deuil et de cette étape terrible dans la vie d’un couple qui a perdu un enfant. Si l’idée est plutôt bonne, elle est prévisible à souhait et surtout assez ennuyeuse. Les jump-scares sont prévisibles, les effets visuels pas franchement inspirés et au final on se retrouve déçus. Il est difficile de savoir ce que cet épisode veut faire quand il s’agit de parler du fait qu’un alien est en train de prendre l’apparence de son enfant décédé et que l’on a envie d’accepter cela comme une seconde chance. 

 

L’épisode a du mal à créer une aventure logique et se contente alors de forcer les traits, sans réellement délivrer quoi que ce soit. Il aurait été intéressant de proposer une vraie réflexion mais il n’en est rien. Robert et Barbara, notre couple héros de l’épisode a lui aussi du mal à construire quelque chose de touchant. Les émotions manquent dans un épisode qui est sensé parler de mort et de deuil. On nous laisse à l’écart aussi par le visuel, froid et clinique, qui ne laisse jamais échapper une vraie émotion. Bien entendu, The Twilight Zone vient rappeler aussi que le lien entre des parents et leur enfant est ce qu’il y a de plus important et que les parents sont prêts à tout pour garder ce lien intact. L’écriture de l’épisode part dans tous les sens, tombant souvent à côté de la plaque sans réellement créer une vraie ambition narrative derrière. 

 

Notre jeune femme, Maggie, est une occasion de créer une dernière réflexion pour ces parents face à leur fille. Ils sont confrontés à toutes les vérités qui n’ont pas été dites par le passé mais il est impossible de ressentir quoi que ce soit. Notamment quand The Twilight Zone ajoute la violence dans le milieu conjugal. Il y a une allusion au fait que Robert a été violent avec sa femme, pas physiquement, mais verbalement et émotionnellement. Christopher Meloni avait de quoi faire avec son personnage et tente de nous délivrer le meilleur mais le scénario manque de créativité et d’intelligence. Dommage. 

 

Note : 3/10. En bref, The Twilight Zone tente de parler de deuil et de violences psychologiques. C’est assez creux et ennuyeux. Dommage. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article