Die Hart (Saison 1, 10 épisodes) : Kevin Hart veut prouver qu'il en a dans le pantalon

Die Hart (Saison 1, 10 épisodes) : Kevin Hart veut prouver qu'il en a dans le pantalon

Je dois avouer que Quibi n’aura pas été la plateforme de mes rêves. Si elle a eu l’idée de proposer du contenu original dans un format original, la plupart de ses productions sont ratées ou ne sont pas à la hauteur du pitch de départ. Cependant, après Don’t Look Deeper qui était plutôt bonne, Die Hart est probablement ce que la plateforme a fait de mieux et justifierais alors pour vous de probablement prendre la semaine d’essai. C’est modeste, pas toujours brillant mais suffisamment drôle et bourré d’auto-dérision. Kevin Hart est pour moi l’un des comédiens américains les plus drôles de la scène actuelle et Die Hart ne pourra pas me faire dire le contraire. Ses interventions sont réussies pendant que le casting secondaire, parfois un brin décevant, parvient malgré tout à donner corps à une comédie dont le but était clairement de parodier tout ce qu’elle pouvait parodier. Dans la réalité, Kevin Hart est souvent relégué au second plan derrière Dwayne Johnson (on a pu le voir dans les Jumanji). L’idée de Die Hart est de prendre des éléments de la vraie vie de Kevin Hart tout en créant toute une histoire fictive autour en exagérant certains traits.

 

Une version fictive de Kevin Hart tente de décrocher le rôle de sa vie au sein d'un film d'action. De manière fortuite, il fait la connaissance d'un acteur spécialiste du genre. Cette rencontre va permettre à Hart de participer aux scènes d'action les plus extravagantes des nouvelles productions.

 

Dans l’ensemble, le fait qu’il joue son propre rôle a du sens et surtout permet rapidement de s’attacher au récit. Il aurait été étrange de le voir jouer un personnage qui finalement est comme lui, l’acteur. Die Hart se moque clairement de tout et n’a pas peur d’aller parfois trop loin, quitte à rendre le tout complètement absurde. John Travolta incarne d’ailleurs ici un rôle sur mesure qui est probablement son meilleur depuis des années (alors qu’au cinéma il erre encore et encore) et Jean Reno en réalisateur frappé parvient à lui aussi nous offrir quelque chose d’assez frais qui change de ses derniers rôles pas toujours très bons. Créée par Tripper Clancy (Stuber) et Derek Kolstad (scénariste de la franchise John Wick), Die Hart mélange assez bien la sauce comédie avec certaines scènes d’action qui justement sont là pour faire rire et nous amuser plus que pour nous coller au fond de notre canapé. 

 

Compte tenu du nom que Die Hart emprunte, la série reprend alors pas mal d’éléments du film d’il y a vingt ans ce qui permet aussi de créer une certaine forme de nostalgie envers l’un des meilleurs films d’action de tous les temps (en tout cas pour ma part). Bien entendu, Die Hart se permet rapidement de digresser afin de créer sa version des choses de façon assez fraîche. Si l’ensemble apparait comme intelligent au départ, certains épisodes ne sont pas toujours brillants mais l’humour de Kevin Hart permet souvent à la série de sortir des sentiers battus et de nous permettre de passer un bon moment. Car rien n’a vraiment de sens mais on n’est pas vraiment là pour regarder quelque chose de logique, juste s’amuser devant une comédie d’action. 

 

Note : 7/10. En bref, Kevin Hart fait le job comme il se doit et Die Hart s’avère être une agréable surprise.

Disponible sur Quibi

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article