Critique Ciné : Le Goût de la Haine (2020, Netflix)

Critique Ciné : Le Goût de la Haine (2020, Netflix)

Le Goût de la Haine // De Jan Komasa. Avec Maciej Musialowski, Vanessa Aleksander et Danuta Stenka.

 

Le monde des réseaux sociaux est clairement un monde qui inspire de plus en plus de séries et de films. Cette fois-ci, j’ai pris mes quartiers en Pologne avec Le Goût de la Haine, l’une des dernières sorties confidentielles de film sur Netflix. Jan Komasa (La chambre des suicidés, Insurrection) nous plonge donc dans les mensonges et manipulations de ses personnages dans une ambiance relativement sombre et pesante qui devient tout de suite prenante. Si la durée (2h16) est parfois un peu son point faible, il n’en reste pas moins que Le Goût de la Haine sait être touchant et choquant à sa façon. C’est donc sur ce côté froid machiavélique que le réalisateur se concentre afin de créer une ambiance particulière. Rapidement, le film nous introduit son héros, sensé être le jeune homme sans scrupules qui va rapidement comprendre que la vie n’est pas aussi facile sur les réseaux sociaux qu’il ne veut bien le penser. Le fait que le scénario soit suffisamment recherché et travaillé sur le sujet permet de le rendre intelligent sans jamais que le spectateur se demande si c’est réaliste ou non. 

 

En travaillant dans l'univers de la diffamation sur les réseaux sociaux, un jeune homme sans scrupules apprend vite les conséquences bien réelles du vitriol virtuel.

 

L’alliance de la mise en scène de Jan Komasa avec ce scénario qui fait froid dans le dos parvient donc à hanter le spectateur durant une bonne partie des deux heures. Car certaines longueurs sont présentes et Le Goût de la Haine n’échappe donc pas à un ventre mou par moment. Pour autant, le film aime faire de la surrenchère glauque sans pour autant que cela soit surréaliste. Le fait d’avoir ancré l’univers du film dans ce monde dans lequel nous vivons permet de le rendre d’autant plus effroyable. Notre héros, dépeint comme quelqu’un de réaliste parvient donc à happer le spectateur dans cette spirale infernale. Il faut bien avouer que ses petits sourires et son côté diabolique joue beaucoup. Maciej Musialowski, que je ne connaissais pas, démontre donc qu’il y a du talent en Europe de l’Est (et bien plus que pour des films érotiques ronronnant comme 365 Jours…). Avec Le Goût de la Haine, Netflix a eu l’oeil et jusqu’au bout on se demande donc ce que le film peut bien nous réserver. La façon dont le héros devient au fur et à mesure ce manipulateur et psychopathe a de quoi faire peur mais démontre avec intelligence la façon donc notre société nous conditionne. 

 

Note : 7/10. En bref, une agréable surprise venue de Pologne. 

Date de sortie : 29 juillet 2020 - Directement sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article