Critique Ciné : Mignonnes (2020)

Critique Ciné : Mignonnes (2020)

Mignonnes // De Maimouna Doucouré. Avec Fathia Youssouf, Medina El Aidi et Esther Gohourou.

 

Pour son premier long métrage, Maimouna Doucouré décide de parler de l’enfance en faisant tout pour nous mettre dans la peau d’une jeune fille de 11 ans. Rapidement se dégage de ce film une lueur d’espoir qui fait du bien, surtout en ces temps moroses. Pour autant, Mignonnes adopte un ton léger tout en restant suffisamment à distance de ce qu’il nous conte de plus fort. Sous forme de certains clins d’oeil forts (comme « où sont les femmes ? en grafiti sur un mur au fond du film alors que Amy part retrouver son groupe de danseuses), le film se veut engagé sans pour autant en faire trop ce qui lui permet rapidement de s’attacher à notre héroïne. Mignonnes a une autre force : celui de ne jamais faire la morale au spectateur. Le but est simplement de nous raconter un conte de fée moderne mettant en scène l’insouciance d’une jeune fille dans un cadre ultra réaliste, parfois dur mais très beau. Dès que l’on suit Amy avec son groupe de danseuses alors les couleurs sont éclatantes. On sent la joie de vivre de Amy. Alors que dès que l’on est chez elle avec sa famille, les couleurs s’estompent pour laisser place à des sujets plus compliqués (notamment celui du mariage forcé).

 

Amy, 11 ans, rencontre un groupe de danseuses appelé : « Les Mignonnes ». Fascinée, elle s’initie à une danse sensuelle, dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial...

 

En parallèle de ce qui se passe dans la famille d’Amy, Mignonnes développe un autre sujet : celui des adolescent(e)s qui sont formés par les likes, les réseaux sociaux, le fait que les filles grandissent trop vites et Maimouna Doucouré parvient alors à lancer un cri avec un film engagé et engageant. Le casting est quant à lui très important dans Mignonnes et toutes ces filles ont quelque chose de pétillant qui permet de suivre leurs aventures sans déplaisir. Pour autant, certaines scènes sont particulièrement dérangeantes avec pour but intelligent de dénoncer les problèmes de la jeunesse actuelle. Il va sans dire que la réalisatrice sait très bien diriger ses actrices car toutes ces jeunes filles amatrices parviennent à nous faire croire qu’elles sont bel et bien ces personnages qu’elles incarnent. Tout au long du film on ne peut qu’être bluffés par la prestation de ces quatre jeunes filles. Au final, Mignonnes est la bonne surprise française de cet été qui vient rappeler des sujets forts avec des images magnifiques et un récit intelligent. 

 

Note : 8/10. En bref, un film sensible et coloré qui parle de façon intelligente de l’hypersexualisation des adolescentes de nos jours.

Date de sortie : 19 août 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article