Critique Ciné : Mulan (2020, Disney+)

Critique Ciné : Mulan (2020, Disney+)

Mulan // De Niki Caro. Avec Liu Yifei, Donnie Yen et Gong Li.

 

Lorsque Disney a annoncé que Mulan ne sortirait finalement pas au cinéma mais uniquement sur sa plateforme Disney+, les exploitants de salles sont montés au créneau. Alors qu’il sera disponible le 4 décembre 2020 en France gratuitement, je me suis demandé plus pourquoi Disney avait pris cette décision qu’autre chose et après avoir vu le film je comprends pleinement. Car Mulan est raté. Certes c’est mieux que certaines adaptations live action de ses dessin animés mais c’est raté. Pourtant les décors, les costumes c’est magnifique sauf que la mise en scène est plate et que l’héroïne est aussi transparente que les Plexiglas vendus par millions depuis la crise du COVID-19. Niki Caro (L’affaire Josey Aimes) met tout cela en scène sans envergure, suivant probablement le cahier des charges stérilisé de chez Disney sans faire de vraies propositions de cinéma. Mulan avait de quoi être plus original que d’autres, ne serait-ce que pour le casting asiatique qui permet justement de rester fidèle à l’idée que l’on peut se faire de l’histoire de Mulan. Mais au delà de quelques prouesses (les décors et les costumes), ce film n’a rien à offrir de particulièrement passionnant. 

 

Lorsque l’Empereur de Chine publie un décret stipulant qu’un homme de chaque famille du pays doit intégrer l’armée impériale pour combattre des envahisseurs venus du nord, Hua Mulan, fille ainée d’un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l’épreuve à chaque étape du processus d’apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieure pour explorer son véritable potentiel…

 

On passe alors deux heures à s’ennuyer car l’héroïne est le plus gros problème de Mulan. Liu Yifei est mignonne sous les traits de Mulan mais elle est transparente et ne parvient jamais à apporter quoi que ce soit à son personnage. Que cela soit en termes d’émotions ou de spectacle, tout est beaucoup trop lisse pour réellement captiver mon attention. Et c’est là que je me dis que j’aurais préféré me cantonner au magnifique dessin animé de mon enfance et peut-être le revoir plutôt que de m’infliger une adaptation aussi plate que celle-ci. Alors que la volonté est clairement de faire un film adulte, Mulan ne plonge pas son univers dans le côté viscéral de l’histoire probablement pour que toute la famille puisse regarder le film. Les moments d’action et de chorégraphies d’arts martiaux sont beaucoup trop rares et même le côté mignon est lui aussi complètement aseptisé. Je ne pense pas que Mulan aurait pu sauver les cinémas et Disney a eu le flair de proposer ce film sur Disney+ pour essayer de faire le maximum de profits sur quelque chose qui n’a aucun intérêt. Préférez donc revoir Mulan le dessin animé (disponible sur Disney+) et passez votre chemin il n’y a rien à voir ici.

 

Note : 2/10. En bref, en dehors de décors et costumes magnifiques, le reste est aussi plat et transparent que les Plexiglas de protection pour la COVID-19.

Disponible le 4 décembre 2020 sur Disney+ en France et depuis le 5 septembre 2020 en Europe sur Disney+

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article