Critique Ciné : The Babysitter 2 Killer Queen (2020, Netflix)

Critique Ciné : The Babysitter 2 Killer Queen (2020, Netflix)

The Babysitter 2 : Killer Queen // De McG. Avec Judah Lewis, Samara Weaving et Jenna Ortega.

 

Trois ans après The Babysitter pour Netflix, McG revient avec la suite des aventures de Bee avec de nouveaux personnages. L’histoire prend donc logiquement place deux ans après les évènements du premier film. On retrouve certains personnages (Bee, Cole et Melanie) ainsi que des petits nouveaux qui viennent agrémentés le slasher que l’on nous propose. Bien que le premier film était plutôt sympathique, méritait-il une suite ? Rien n’est moins sûr. On sent que cette suite est souvent un peu too-much même si le côté surréaliste de l’histoire va de paire avec ce qui avait été proposé dans le premier opus. Avec des effets spéciaux cramés, des personnages ridicules et une histoire pas franchement intéressante, The Babysitter: Killer Queen a seulement le mérite d’amuser et finalement c’est déjà pas mal. Cette suite reste dans la lignée du premier, sans chercher à réellement créer une aventure qui sort du lot tout en gardant les bases de l’histoire. McG s’amuse avec les couleurs comme il a toujours aimé le faire dans son cinéma sans apporter une patte réellement fun comme pouvait le faire The Babysitter.

 

Deux après avoir vaincu un culte satanique dirigé par sa babysitter, Bee, Cole tente d'oublier son passé et se concentre sur sa vie de lycéen. Bientôt de vieux démons refont surface et Cole devra à nouveau se montrer plus malin que les forces du mal.

 

Pour The Babysitter: Killer Queen, McG enfonce ses aventures dans quelque chose de beaucoup plus gore et glauque tout en appuyant sur certains éléments barrés. On est alors dans la surenchère et cela fonctionne étonnamment de nombreuses fois. Sauf que le seul constat que j’ai envie de faire c’est de dire que Scream Queens de Ryan Murphy me manquerait presque. La série de FOX annulée après deux saisons était dans le même acabit, dans la surenchère horrifique et comique dans le but de divertir ses téléspectateurs. C’est donc ce qui se passe avec ce produit qui ne développe pas plus l’histoire mais se contente de répéter certaines idées en allant un peu plus loin dans les effusions de sang. Après tout, ce n’est qu’une comédie horrifique, un slasher qui ne cherche pas l’intelligence du téléspectateur donc pourquoi bouder son plaisir coupable. Samara Weaving est ce qui me manque le plus dans cette suite tant elle était le vrai point fort du premier film. En se concentrant sur Cole, The Babysitter: Killer Queen a du mal à faire décoller parfois la machine et préfère se concentrer sur ses références à la pop culture (Terminator 2, une suite meilleure que le premier), ses couleurs saturées et tout ce qui peut justement amuser un spectateur.

 

Note : 5/10. En bref, dans la lignée du premier, The Babysitter: Killer Queen se moque complètement du cinéma et s’amuse. 

Disponible depuis le 10 septembre 2020 sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article