Critique Ciné : 30 jours max (2020)

Critique Ciné : 30 jours max (2020)

30 jours max // De Tarek Boudali. Avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau et Julien Arruti.

 

Avant de se lancer dans cette aventure loufoque, il faut adhérer à l’univers de Tarek Boudali et comparses. Cela tombe bien, je n’ai jamais été contre leur humour parfois too-much même s’il est encore difficile pour eux de réintégrer ce qui avait fonctionner dans Babysitting. 30 jours max s’avère être bête mais suffisamment amusant en ces temps moroses. Le scénario ne va pas chercher bien loin et ce n’est pas vraiment ce qu’on lui demande. Les blagues manquent aussi par moment mais elles sont suffisantes pour permettre de ne pas s’ennuyer durant l’heure et demie de film. Le fait que 30 jours max soit assez court permet de garder un certain rythme tout au long du film même si certains personnages méritaient peut-être d’être mieux développés alors que le scénario ne leur laisse pas de place. C’est alors gonflé aux caméos en tout genre (Just Riadh, Chantal Ladesou, Philippe Duquesne, etc.) pour toute la famille que le film tente d’amuser la galerie. On peut s’amuser comme on peut s’ennuyer il faut juste entrer dans l’histoire, assez bordélique mais à se jouer en sketchs parfois amusants l’aventure n’est pas totalement perdue. 

 

Rayane est un jeune flic trouillard et maladroit sans cesse moqué par les autres policiers. Le jour où son médecin lui apprend à tort qu’il n’a plus que trente jours à vivre, Il comprend que c’est sa dernière chance pour devenir un héros au sein de son commissariat et impressionner sa collègue Stéphanie. L’éternel craintif se transforme alors en véritable tête brûlée qui prendra tous les risques pour coincer un gros caïd de la drogue…

 

Je dois avouer que le dernier film de Tarek Boudali (Epouse moi mon pote) n’était pas vraiment ma tasse de thé et il parvient ici à faire quelque chose de drôle qui ne créé pas le malaise constant autour de blagues pas toujours inspirées. 30 jours max est là pour amuser le spectateur et si certaines séquences sont vraiment ridicules, d’autres sont un peu plus inspirées et aidées par l’alchimie indéniable qu’il y a entre Tarek Boudali et Philippe Lacheau. 30 jours max n’a pas peur d’être outrancier dans ses âneries mais c’est justement ça que j’aime chez ces deux là. Ils se permettent tout ce qui est possible sans nécessairement avoir besoin de se poser trop de questions. Je me demande cependant si la bande à Fifi sera capable de retrouver l’humour des débuts qui était plus inspiré que ce qu’ils gerbent chaque année au cinéma mais 30 jours max est une bonne surprise par rapport à la catastrophe à laquelle je m’attendais. Et en ces temps pas très drôles, un film potache qui s’en tamponne ça fait presque du bien.

 

Note : 5/10. En bref, pas toujours de bon goût mais la bonne ambiance du casting reste communicative par moment. 

Date de sortie : 14 octobre 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article