Critiques Séries : Connecting... . Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Connecting... . Saison 1. Pilot.

Connecting… // Saison 1. Episode 1. Pilot. 

 

Connecting… est le premier d’une longue liste de séries qui vont tenté d’utiliser la pandémie de COVID-19 à son avantage créatif. Tournée entièrement en « télétravail », la série juxtapose des discussions entre les personnages au travers des écrans. Si l’idée n’est pas forcément mauvaise sur le papier, Connecting… a énormément de mal à créer un engouement comique que l’on aimerait attendre de la part d’une comédie. D’autant plus que Connecting rappelle une période sombre de l’année 2020 à laquelle je n’ai plus spécialement envie de me raccrocher : celle du confinement. Les scènes s’enchaînent et le téléspectateur que je suis a plus envie de se pendre en se rappelant cette partie qui n’a pas été spécialement joyeuse que de rire et partager les rires des personnages. Martin Gero (The LA Complex, Blindspot) et Brendan Gall (The Lovebirds, Blindspot) nous propose donc de replonger à leur façon dans le confinement dans des situations que nous avons tous plus ou moins vécus dans le monde entier. De ce fait il est facile de s’attacher à l’univers de la série, d’autant plus que les personnages n’ont pas du tout la même vie sociale. 

 

Durant le confinement imposé par la COVID-19, un groupe d'amis tente de rester en contact grâce à des discussions vidéo, afin de préserver leur santé mentale. Ce lien leur permet de partager les hauts et les bas de leur quotidien bousculé en ces temps exceptionnels.

 

Un peu comme ce que Plan coeur a pu faire avec son épisode spécial Plan confinement sauf que ce dernier avait réussi à améliorer la série dont l’épisode était tiré alors que Connecting a du mal à me reconnecter à ce que j’ai déjà envie d’oublier. Les personnages ne sont pas tous drôles et la relation centrée de la série manque cruellement d’intérêt narratif. L’idée de mettre en scène une relation a distance ce n’est pas aussi efficace que prévu d’autant plus que le tout est noyé dans le reste de la série, notamment avec des intrigues subsidiaires qui n’ont pas non plus d’intérêt. Connecting parvient donc à faire des propositions qui pourraient plaire à des téléspectateurs qui sont avide de cette ambiance COVID qui règne encore dans le monde entier mais moi non. Les dialogues ne sont pas débiles pourtant, ils sont même intelligents et soignés mais même avec ça je ne suis pas entré comme j’aurais pu le souhaiter dans ces conversations Zoom entre personnages dont les vies ont bien du mal à créer quelque chose de social en termes d’expérience télévisuelle. Je ne serais pas surpris cependant que Connecting ressemble à une comédie lambda par la suite si jamais ils arrivent à terminer leur confinement… et là alors peut-être que la série deviendrait plus intéressante pour moi.

 

Note : 4.5/10. En bref, pas un raté total mais une série qui me ramène à une période que je n’ai pas spécialement bien vécue cette année : le confinement. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article