Critiques Séries : Power Book II Ghost. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Critiques Séries : Power Book II Ghost. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Power Book II : Ghost // Saison 1. Episodes 4 et 5. The Prince / The Gift of the Magi.

 

Avec ces deux épisodes, Power Book II : Ghost arrive à la fin de la première partie de la saison 1 et je suis toujours aussi septique sur les capacités de la série à être aussi importante que Power. Pour autant, le scénario permet clairement ici de faire bouger un peu les intrigues et notamment de rattraper le retard de la série sur le développement de Tariq. J’apprécie aussi le fait que Power Book II : Ghost soit la suite de Power d’une certaine façon ce qui permet d’éviter de prendre trop de temps à installer les personnages et l’univers car l’on connait déjà une grande partie des personnages et l’univers reste similaire. Pour autant, l’idée de regarder parfois le passé ne permet pas toujours à la série de délivrer quelque chose d’aussi pertinent que j’aurais pu l’espérer. Notamment car la série passe trop de temps à jongler avec le passé et qu’elle a encore du mal à aller de l’avant. Le procès de Tasha par exemple a beau avoir un certain intérêt, Power Book II : Ghost semble perdue en tentant de justifier les actions de Tariq par un lien avec ce procès.

 

Tariq n’a jamais été un personnage que je porte dans mon coeur dans Power et Power Book II : Ghost a bien du mal à me faire changer d’avoir. Pour autant, la série tente de l’introduire dans le même univers que son père : celui de la drogue et c’est peut-être la meilleure façon de nous faire apprécier Tariq. Son passage à l’université est à côté tout ce que je déteste ici tant cela n’apporte rien en termes de développement du personnage. Tariq a donc une idée pour se débarrasser de son concurrent et cela permet de rappeler qu’il est le fils de Ghost (et avec pour titre Power Book II : Ghost, la série n’a jamais aussi bien porté son nom). La famille Monet de son côté a elle aussi encore des choses à raconter avant de réellement entrer dans le vif du sujet. « The Prince » continue donc ses développements sous jacents en parallèle du reste mais il va falloir commencer à renouveler un peu les idées car la série recycle encore et encore depuis le début de la saison un schéma qui ne fonctionne plus aussi bien ici. 

 

« The Gift of the Magi » est l’occasion pour Tariq de célébrer ses 18 ans. La série vient alors une fois de plus rappeler le passé (notamment Raina) et donc l’idée de rappeler la mort de sa soeur jumelle a beau être une occasion de rappeler un destin tragique de Power mais cela vient une fois de plus remettre Power Book II : Ghost dans le passé des personnages. La série a encore du mal à aller de l’avant sans se raccrocher à tout ce qui a fait que les personnages en sont là actuellement. Ce n’est pas totalement raté mais j’aurais presque aimé qu’ils oublient un peu le passé pour mieux se concentrer sur le présent des personnages. Les professeurs de Tariq sont encore présents eux aussi, comme si la série avait besoin d’une distraction supplémentaire alors que cela ne fait que créer l’ennui. Comme Power, Power Book II : Ghost souffre donc d’une galerie importante de personnages où certains ne savent pas du tout à quoi ils servent et en tant que téléspectateur cela m’épuise par moment. Alors que Power Book II : Ghost a déjà été renouvelée pour une saison 2, cette saison 1 me donne l’impression d’être avant tout une sorte de transition entre Power et un monde créé entièrement autour du fils de Ghost. 

 

Note : 5/10. En bref, Power Book II : Ghost développe un peu plus son univers tout en se raccrochant malheureusement trop au passé. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article