Critiques Séries : Soulmates. Saison 1. Episode 1. Watershed. 

Critiques Séries : Soulmates. Saison 1. Episode 1. Watershed. 

Soulmates // Saison 1. Episode 1. Watershed. 

 

Voilà qui peut être intéressant, une série d’anthologie sur la façon dont la technologie s’impose dans notre quotidien quinze ans dans le futur. Pour son premier épisode, William Bridges (Black Mirror) et Brett Goldstein (vu dans le rôle de Roy dans Ted Lasso) nous plongent dans l’univers des âmes soeurs et comment un algorithme pourrait vous permettre de la trouver. Sauf que cela remet ainsi en question les relations construites en dehors de ce fameux test. Soulmates se veut donc ici humaine dans sa façon de développer son intrigue de science fiction mais le tout ne fonctionne pas aussi bien que j’aurais espéré. Le casting de l’épisode fait de son mieux pour donner coeur à cette aventure romantique sans parvenir à creuser réellement le coeur même de l’histoire. L’épisode est prévisible du début à la fin et on finit alors par s’ennuyer une fois le premier tiers de l’épisode passé. Le fait que cet épisode ait été écrit par un scénariste de Black Mirror ne fait pas d’illusion sur le côté répétitif par rapport à la série britannique (désormais sur Netflix). 

 

Série d'anthologie dont l'action se déroule 15 ans plus tard. La technologie a pris une place prépondérante dans notre quotidien et un test permet de déterminer qui est votre âme sœur. Chaque épisode dresse le portrait d'une personne en quête de l'amour et les conséquences dans sa vie d'un tel test.

 

L’idée de se concentrer sur les relations entre les Hommes plutôt que sur la société en elle-même est un choix intéressant mais sacrément limité qui empêche souvent Soulmates de réellement décoller. L’intrigue ici est bien trop maigre pour tenir les 45 minutes demandés. J’aurais aimé que l’on puisse s’attacher aux personnages mais malgré tout le talent des actrices et acteurs présents je n’y suis pas parvenu. Les personnages ne sont pas vraiment attachants car ils ressemblent à des tas de trucs que l’on a déjà vu en mieux ailleurs (et notamment lorsque Black Mirror traitait du sujet des relations amoureuses dans ses récits). Cette nouvelle série de AMC a le mérite d’être une anthologie ce qui laisse espérer que des épisodes seront bien plus réussis prochainement que celui-ci mais j’ai du mal à réellement comprendre où est-ce qu’elle a voulu en venir car rapidement ce premier épisode perd de son charme alors qu’il y avait peut-être un peu plus à faire. Soulmates finit donc par devenir une collection sans alchimie de personnages prévisibles. 

 

Note : 3/10. En bref, un premier épisode qui fait plouf.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article