Critiques Séries : The Mandalorian. Saison 2. Episode 1.

Critiques Séries : The Mandalorian. Saison 2. Episode 1.

The Mandalorian // Saison 2. Episode 1. The Marshal.

 

Je pense que Disney a compris l’un des problèmes de la première saison de The Mandalorian et c’était la durée des épisodes. Celui-ci dure 51 minutes et ne perd pas de temps à nous offrir à la fois de grands moments épiques, ni de nous plonger dans l’histoire même de la saison. Cet épisode marque également l’arrivée de … Timothy Olyphant dans la série sous les traits de Cobb Vanth. Il fait clairement son petit effet et son personnage permet à la série de prendre un peu plus d’intérêt à mes yeux. Il se passe aussi énormément de choses dans des lieux différents, ce qui permet de réellement prolonger le plaisir autrement. 

 

Lors de la première saison, Baby Yoda est devenu une sorte de meme, un personnage culte. Le retour de Din Djarin et Baby Yoda se fait cette fois-ci sur une planète iconique de la série, malgré un  premier épisode qui aurait pu être encore plus intéressant sur le fond alors que la forme est vraiment intéressante. The Mandalorian a toujours été vendue comme une petite histoire de Star Wars, l’aventure personnelle du héros dans un univers épique. Après le « succès » (tout est relatif je suppose) de la première saison, les producteurs ont clairement plus d’ambitions cette année que celles de la première saison. Ecrit et réalité par Jon Favreau nous plonge dès le départ dans le bain de ce que sera la suite des aventures de notre héros. 

 

Amy Serais fait alors un retour intéressant aussi mais Timothy Olyphant reste le guest numéro un de cet épisode de The Mandalorian. En plus du style du personnage, c’est « The Marshal » (si ça ce n’est pas faire une sorte de clin d’oeil à son rôle dans Justified…). Son personnage a besoin de l’aide de Mando sur Tatooine afin de sauver la ville d’un monstre gigantesque appelé le dragon Krayt. En recyclant un peu certains ingrédients qui avaient fonctionné dans la première saison, The Mandalorian se repose donc ici sur ses qualités en nous offrant en plus de ça un spectacle qui a le temps d’éclore avec 51 minutes devant lui. Baby Yoda de son côté reste le petit truc qui est là pour faire plaisir aux fans sans qu’il n’ait une quelconque utilité dans le récit. Je trouve presque dommage de se repose en grande partie sur lui alors que le reste est solide. Visuellement, The Mandalorian nous délivre une fois de plus de jolis effets spéciaux qui font tout l’intérêt de la série depuis le départ. Que demander de plus…

 

Note : 7/10. En bref, The Mandalorian a enfin des choses à dire et le temps de raconter une aventure. 

Disponible sur Disney+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article