Critique Ciné : Divorce Club (2020)

Critique Ciné : Divorce Club (2020)

Divorce Club // De Michael Youn. Avec Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison et Audrey Fleurot.

 

Le plus gros reproche que je peux faire à Divorce Club c’est que le film coche toutes les cases de la comédie française classique, sans surprises. On passe un bon moment mais cela manque cruellement de surprises malgré quelques scènes déjantées. Michael Youn pour moi était un peu le Jackass français, un comique capable de toutes les âneries. Désormais on sent qu’il a perdu un peu cette fibre qui faisait sa marque de fabrique. Le scénario est alors prévisible et on sait très bien où est-ce que l’on va aller avant même que le film ne se termine (ce qui dans un sens est vraiment dommage car j’aurais aimé que Divorce Club sache me surprendre). Quelques scènes poussent le bouchon en exagérant certaines situations pour tenter de nous amuser mais il n’en est rien. Arnaud Ducret est un peu une sorte d’acteur de téléfilms à mes yeux et il ne fait pas vraiment mieux ou différent de tout ce qu’il a fait au cinéma précédemment (je pense notamment à Les Dents Pipi et au Lit). Mais il y a aussi quelques scènes amusantes voire hilarantes (le lémurien, l’anniversaire de Ben). 

 

Après 5 ans de mariage, Ben est toujours aussi éperdument amoureux. Jusqu’au jour où il découvre en public que sa femme le trompe : humilié et plaqué dans la foulée ! Abattu et lâché par ses proches, Ben peine à remonter la pente jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Patrick, un ancien ami lui aussi divorcé qui lui propose d’emménager chez lui. Patrick, au contraire de Ben, entend bien profiter de son célibat retrouvé et de tous les plaisirs auxquels il avait renoncé durant son mariage. Bientôt rejoints par d’autres divorcés, les fêtards quarantenaires ébauchent les premières règles du " Divorce Club "…

 

Le sujet des divorces est un sujet qui a déjà donné lieu à de nombreuses comédies au cinéma. Caroline Anglade ne fait rien d’exceptionnel mais se laisse apprécier dans son rôle, de même que François Xavier Demaison qui fait plus ou moins tout ce que l’on voit habituellement faire l’acteur dans le cinéma français. Je trouve dommage de rester dans sa zone de confort de la sorte, sans chercher à créer plus de bonnes surprises. Les personnages sont cool, ce qui dans un sens permet de ne pas trop voir le temps passer et de se détendre en ces temps un peu morose. De ce fait, cette petite euphorie un peu douce permet de déconnecter durant une heure et demie au milieu d’adultes qui n’arrivent pas à grandir et qui aiment faire la fête avant de se rappeler l’âge qu’ils ont. Divorce Club est donc une comédie amusante mais aussi lourdingue qui force certains traits et permettent aussi de chercher à répéter ce que Michael Youn fait depuis des années sans parvenir à retrouver ce grain de folie qui avait fait une partie de son succès par le passé. 

 

Note : 5/10. En bref, une comédie lourde mais amusante, conne mais douce. 

Date de sortie : 14 juillet 2020

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article