Critiques Séries : All Rise. Saison 2. Episode 1.

Critiques Séries : All Rise. Saison 2. Episode 1.

All Rise // Saison 2. Episode 1. A Change is Gonna Come.

 

Le dernier épisode de la saison 1 d’All Rise était tourné intégralement sur Zoom, intégrant ainsi la crise du coronavirus dans l’histoire de la série judiciaire de CBS. Pour ce premier épisode, les personnages doivent s’adapter au « nouveau normal ». Gel hydroalcoolique, masques, visières et j’en passe. Mais la série ajoute à toute cette pandémie une autre histoire : celle de Black Lives Matter. L’introduction de la saison se déroule en juillet 2020 alors qu’une protestation a lieu devant le tribunal. Après une altercation avec la police, on passe à quatre mois plus tard. Comme beaucoup d’autres séries, All Rise fait sa petite prévention sur les masques. Notamment au détour d’une ligne de dialogues où des agents de sécurité du tribunal sont expressément demandés de remettre leur masque sur leur nez. 

 

On découvre que Lola a été détenue par la police après avoir voulu aider une jeune fille durant une manifestation de Black Lives Matter. Ce que j’apprécie avec All Rise c’est sa capacité à intégrer des sujets forts à sa façon et en faisant en sorte qu’ils soient défendus. Ce n’est pas la meilleure série judiciaire qui existe mais All Rise a le mérite d’avoir des personnages forts et intéressants qui apportent au récit quelque chose de réellement poignant. Notamment dans le cas de cette affaire sur laquelle nous revenons en flashbacks. J’aime bien la façon dont la série gère l’intervention de Lola face à cette jeune fille et un policier. Elle veut défendre le fait que la police a été violente envers une jeune fille qui ne méritait pas d’être traitée de cette façon. Sauf que l’amitié entre Lola et Mark va en prendre un sacré coup à cause de la réaction différente de ce dernier. Mark rappelle à Lola que cette dernière ne sait pas ce qui a conduit le policier à s’en prendre à cette jeune fille et que dans sa position de juge elle doit justement rester impartiale. 

 

Si la première saison d’All Rise était clairement construite autour d’une juge qui tente de trouver sa propre voix, cette saison promet de faire quelque chose de complètement différent où la Juge Carmichael cherche à utiliser sa voix par rapport à ce qui se passe dans le pays aujourd’hui. La saison 2 promet pour le moment d’être plus ambitieuse que la première. Et avec l’arrivée d’un nouveau personnage (Ness incarnée par Samantha Marie Ware), les femmes continuent d’avoir une place prédominante dans la série. C’est une bonne façon de mettre en scène des femmes de caractère, comme la série avait pu le faire dans la première saison. 

 

Ajoutez à cela que Lola est enceinte. La relation longue distance entre Robin et Lola a le mérite d’apporter un peu de piment à une histoire amusante et touchante. Lola est un personnage ambivalent qui navigue dans cet épisode et jongle entre les intrigues de façon à engager le téléspectateur dans les nouveaux enjeux de la saison. Parmi les relations de la série, celle de Emily et Luke est terminée. Cette relation était la plus mignonne de la première saison alors je suis un peu triste de les voir séparés mais j’ai hâte de voir ce que la suite de la saison compte faire avec eux. Au final, All Rise intègre intelligemment ce qui se passe aux Etats-Unis dans son récit. Que cela soit Black Lives Matter ou encore le coronavirus (les réunions Zoom, les procès Zoom, les masques, etc.), la série intègre le tout sans en faire pour autant des tonnes et en nous rappelant que tout ça n’est autre que la nouvelle normalité pour tous.

 

Note : 6/10. En bref, une entrée en matière réussie pour cette saison 2 de la série judiciaire de CBS.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article