Critiques Séries : B Positive. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : B Positive. Saison 1. Pilot.

B Positive // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Avec B Positive, CBS tente comme chaque année de sortir de son chapeau une comédie qui pourrait être l’un de ses futurs succès. Créée par Marco Pennette (Kirstie, Mom) et produite par Chuck Lorre (The Big Bang Theory), B Positive reste une comédie conventionnelle. Que cela soit dans la forme ou dans les dialogues, rien de très surprenant pour le moment. Je suis peut-être trop difficile mais avec ces temps compliqués, j’avais envie de rire un peu et B Positive a du mal à créer un engouement à mes yeux. Ce premier épisode a beau tenter de créer un duo improbable de comiques qui fonctionne assez bien à l’écran, les dialogues sont trop génériques. Annaleigh Ashford (Masters of Sex) et Thomas Middleditch (Silicon Valley) ont un peu de mal à créer cette alchimie qui donne envie de revenir rapidement même s’ils font de leur mieux pour créer quelque chose d’attachant. Je ne suis cependant pas sûr et certain que cette relation ait un intérêt à suivre une saison entière alors que cela aurait probablement pu donner une bonne comédie romantique. 

 

Père de famille fraîchement divorcé, Drew apprend qu'il a besoin de la transplantation d'un rein. Contre toute-attente, une ancienne conquête, Gina, se porte volontaire. De tempéraments opposés, ces deux-là vont se retrouver liés à jamais...

 

J’ai bien conscience du fait que souvent dans les sitcoms il faut regarder plusieurs épisodes afin de voir si cela vaut le coup ou non. B Positive introduit donc ici ses personnages, tous plus ou moins classiques fait pour créer des situations tous plus ou moins prévisibles. Le problème c’est que ce premier épisode n’introduit pas suffisamment d’intrigues (notamment secondaires) pour suggérer qu’il y a quelque chose à suivre sur la longueur. B Positive a cependant un avantage : créer des personnages en lesquels on peut se retrouver. Comme Mom, B Positive cherche à nous attacher à Monsieur et Madame Tout le monde plutôt que de chercher à créer une histoire tordue autour d’un duo improbable. Il serait donc intéressant de voir se développer les éléments qui permettent de rassembler ces deux personnages que tout oppose. Ce n’est donc pas sans potentiel que B Positive démarre mais je ne suis pas sûr et certain que cela soit ce dont j’ai envie actuellement. Il n’y a rien de mémorable, pas de blagues hilarantes ou de gags dont on se souvient une fois l’épisode terminé. 

 

Note : 4.5/10. En bref, si j’apprécie l’envie de créer une comédie en laquelle on peut se retrouver, B Positive ne fait rien de neuf et reprend presque le précepte de départ de Mom en le transposant dans une toute autre histoire. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article