Critiques Séries : Industry. Saison 1. Episode 2. Quiet and Nice.

Critiques Séries : Industry. Saison 1. Episode 2. Quiet and Nice.

Industry // Saison 1. Episode 2. Quiet and Nice.

 

Le titre de cet épisode fait écho à une ligne de dialogues entre Harper et Eric dans l’ascenseur au milieu de ce second épisode. Harper apprend petit à petit les rouages du métier mais aussi ce qu’il y a de moins reluisant dedans. Après avoir fait ses preuves à l’issue de l’épisode précédent, Harper se retrouve cette semaine dans une position bien différente. Entre les difficultés qu’elle a à trouver une collocation à Londres (et je vois ce qu’elle veut dire) et son travail, elle n’est pas aussi forte qu’elle en avait l’air à l’issue du premier épisode. Cet épisode se concentre sur un lot de personnages et leur évolution alors que prendre une pause à Pierpoint & Co est impossible. Yasmin est le personnage sur lequel la série se concentre énormément dans cet épisode même si Rob, Harper et Gus jouent eux aussi un rôle important. 

 

Dans l’épisode précédent nous assistions à la mort de Hari. Tout cela met la réputation de la société un peu dans l’embarras. « Quiet and Nice » s’intéresse alors à Yasmin et c’est une bonne chose étant donné que l’on n’a pas eu suffisamment d’informations sur elle dans le premier épisode. Elle a des problèmes avec Kenny, son superviseur misogyne. Dans sa relation avec Kenny, elle a du mal mais je dois avouer que c’est aussi une occasion de parler de la place des femmes au milieu de ce monde assez machiste. Et avec Harper d’un autre côté, Industry parvient à faire quelque chose d’intelligent. Ce n’est pas facile de se faire une place quand son patron est un connard comme Kenny, prêt à mettre ses employés dans l’embarras dès qu’il en a l’occasion. Le repas des employés est un moment qui va tenter de remettre Kenny à sa place et je trouve ça assez efficace. Mais Yasmin n’a pas que son patron comme problème, elle a aussi une relation compliquée avec sa mère et un petit ami qui ne semble pas lui donner l’attention qu’elle mérite. 

 

Yasmin veut clairement montrer qu’elle a sa place à Pierpoint, qu’elle est bien mieux que ce que sa mère pense d’elle, ou son petit ami. Tout ce qu’elle fait n’a pas vraiment été dans le bon sens, permettant à la série de nous offrir de nouvelles surprises et de faire évoluer les intrigues. Et l’histoire de Yasmin pourrait bien arranger celle d’Harper alors qu’elle a besoin d’une collocation. Grâce à Harper, Yasmin va pouvoir grandir dans cet épisode et je dois avouer que c’est vraiment efficace. Cela donne un rythme à l’épisode et une vraie ligne de conduite plaisante. 

 

la série continue de mettre en scène tous les travers de la profession : le sexe et la cocaïne. Mais elle ralenti un peu sur les démonstrations du genre par rapport à l’épisode précédent ce qui dans un sens est plutôt rassurant. Gus de son côté a du mal à gérer la mort d’Hari et son futur. Gus était dans l’équipe d’Hari et Pierpoint veut clairement restructurer la société afin d’éviter que cela se retrouve contre eux. Je ne sais toujours pas vraiment où Industry veut nous emmener mais elle le fait à sa façon ce qui dans un sens est rassurant. On sent que les scénaristes ont l’assurance de ce qu’ils veulent faire bien que cela ne soit pas aussi brillant que j’aurais pu l’espérer.

 

Note : 6/10. En bref, les personnages continuent d’évoluer dans cet univers malsain sans qu'il n'y ait de vraie direction pour le moment.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article