Critiques Séries : Industry. Saison 1. Episode 3. Notting Hill.

Critiques Séries : Industry. Saison 1. Episode 3. Notting Hill.

Industry // Saison 1. Episode 3. Notting Hill.

 

Après avoir passé deux épisodes à tenter d’étendre l’univers des personnages de Industry, je dois avouer que je suis encore perdu entre cette impression qu’elle n’a rien à raconter et quelque chose de différent. Mais la série a une chance : Harper. Cette dernière est un personnage attachant dont l’évolution au fil des épisodes me donne envie de croire en cette série. Car tout le reste des bleus de la finance n’arrive pas à décoller à mes yeux. Ou en tout cas à faire décoller le récit suffisamment pour que l’on s’intéresse à ce qui se passe dans leur vie. Mais le titre de cet épisode, « Notting Hill » peut faire écho au film avec Julia Roberts et Hugh Grant. C’est ici le quartier dans lequel Yasmin et Harper vivent ensemble. Industry cherche presque à détruire le rêve décrit dans le film de Richard Curtis sur la beauté de Londres et de la vie à Londres.

 

La série se concentre donc dans cet épisode sur la relation complexe entre Harper et Yasmin, pourtant au beau fixe dans l’épisode précédent. Harper démontre dans cet épisode tout ce qu’elle est capable de faire afin d’arriver à ses fins et faire ses preuves. Pourquoi ? Car elle est la seule qui n’est pas sortie d’une grande école et elle a envie de prouver à tout le monde ce dont elle est capable. Mais finalement Industry fait encore et encore les mêmes choses d’une certaine façon sans chercher à créer une certaine forme d’évolution intéressante autour des personnages. Son idée est de marcher sur les autres afin de grimper l’échelle sociale de la société et dans un sens elle parvient à le faire. Comme nous sommes sur HBO, Industry va aussi en profiter pour nous offrir une petite scène de sexe. Celle-ci n’apporte rien au fond au récit si ce n’est des bribes de vie.

 

Industry ressemble alors de plus en plus à une chronique de vie assez creuse. S’il y a les relations entre les personnages qui sont dans un sens intéressantes, je dois avouer que j’ai encore un peu de mal à voir où est-ce que Industry veut en venir réellement. Même une scène de sexe à la fin entre Theo et Gus (pendant que la femme de Theo dort à l’étage !) n’apporte rien du tout. J’ai comme l’impression que tout ce que la série fait est une sorte de mise en place pour la suite sans réellement voir où elle veut en venir. Même le fait que Yasmin demande à Harper de payer un loyer car cette dernière se tape un sportif n’a pas d’intérêt. J’ai encore du mal à apprécier pleinement Industry et c’est dommage car visuellement la série continue d’être une joyeuse balade.

 

Note : 4.5/10. En bref, je perds presque patience devant quelque chose qui stagne.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article