Critiques Séries : Possessions. Saison 1. Episode 1 (Canal +)

Critiques Séries : Possessions. Saison 1. Episode 1 (Canal +)

Possessions // Saison 1. Episode 1. Pilot. 

 

Canal + continue d’être un vrai modèle en termes de créations originales françaises. Possessions a tout du polar classique et pourtant il y a comme un vent d’originalité qui souffle sur ce premier épisode du début à la fin. Shachar Magen (Sirènes) nous plonge dans un univers assez classique et brut. On retrouve très bien la mise en scène de Thomas Vincent, assez froide que l’on avait pu admirer dans Bodyguard ou encore Tunnel. Ce qui peut fasciner dans ce premier épisode c’est l’étrangeté du pitch de départ. On ne sait pas si Natalie a tué son mari ou bien si c’est quelqu’un d’autre. Possessions nous plonge avec une certaine frénésie dans la culture israélienne et notamment judiciaire (la possibilité de garder quelqu’un 30 jours en garde à vue) ou encore familiale (le fait pour la mère de Natalie de brûler tout ce qui est de sa fille et son mari décédé). Notre entrée en la matière c’est donc Karim, incarné par un Reda Kateb solide et pédagogue alors qu’il apprend en même temps que nous le déroulé des évènements. 

 

Natalie, jeune française expatriée en Israël, est accusée d’avoir assassiné son mari le soir de ses noces. Karim, un diplomate français chargé d’apporter sur place son aide à des ressortissants en difficulté, tombe peu à peu sous le charme de Natalie...

 

Tous les personnages sont alors étranges autour de lui, alors que Karim est pris par cette histoire qui a de quoi retourner les esprits. Possessions est donc une série policière originale qui prend le pari de faire quelque chose de différent de ce que l’on a pour habitude de voir à la télévision. On est à mi chemin entre quelque chose de fantastique (car je le sens le twist fantastique !) et quelque chose de réaliste sans savoir où l’on met les pieds. Possessions prend aussi le temps de nous introduire tous ses personnages importants que cela soit Natalie, son père, sa mère mais également Karim. Reda Kateb a toujours été un bon acteur mais je dois avouer qu’il brille réellement du début à la fin de ce premier épisode. Impossible de ne pas penser à une sorte d’influence Hitchcockienne dans la mise en scène mais aussi dans les personnages où les apparences sont clairement toutes trompeuses. J’espère que la suite de cette aventure sera tout aussi originale que laisse imaginer ce premier épisode et que Possessions évitera tous les poncifs balisés d’un genre éculé.

 

Note : 7/10. En bref, introduction réussie. Manque plus que la suite pour voir si Possessions tient ses belles promesses. 

Disponible sur MyCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article