Critiques Séries : The Undoing. Saison 1. Episode 3.

Critiques Séries : The Undoing. Saison 1. Episode 3.

The Undoing // Saison 1. Episode 3. Do No Harm.

 

La semaine dernière j’émettais déjà l’hypothèse décrite à la fin de cet épisode. En effet, pour moi Grace est clairement la suspecte numéro un dans le meurtre d’Elena et pas Jonathan. Ce dernier est clairement victime d’un coup monté et l’évolution de cet épisode n’a de cesse de créer une situation étrange où l’on peut douter de tout et tout le monde. Alors que les preuves n’ont de cesse de s’accumuler contre Jonathan, le but ici est aussi de savoir qui est Jonathan. Est-ce vraiment un homme violent ? Il était narcissisme dans son travail, négligeant et surtout un mari qui a trompé sa femme. Tout cela ne va pas vraiment en sa faveur mais The Undoing parvient aussi à créer des situations étranges autour de chacun des protagonistes.

 

Alors que tout est une fois de plus conté du point de vue de Grace, Nicole Kidman continue à mes yeux de briller dans sa façon de tromper le téléspectateur. Il y a des regards étranges mais aussi une place prédominante qui ne fait que rappeler qu’il s’agit aussi d’un personnage mystérieux. Jonathan est-il suffisamment manipulateur et arrogant pour avoir tué Elena ? Telle est la question. C’est d’ailleurs une question à laquelle Grace ne peut répondre, jusqu’à prendre sur elle afin de tenter de sauver Jonathan des mains de la justice. Elle semble maintenant prête à sauver Jonathan (sauf que ce dernier ne se fait pas que des amis en prison non plus). Un ancien collègue de Jonathan appuie le fait que ce dernier entretenait des relations toujours très mauvaises avec les familles de ses patients. Tout cela bousculer aussi la dynamique de la série et le récit entre le début et la fin de « Do No Harm ». 

 

Les scènes de prison symbolisent quant à elles plutôt pas mal l’épisode dans son intégralité. Après un épisode qui nous a fait passer énormément de temps avec Grace, on a enfin un épisode qui donne un spectre un peu plus tard autour des personnages de la série. Tout cela permet aussi de brouiller un peu mieux les pistes tout en suggérant que personne n’est à l’abris. Le cliffangher de cet épisode n’en est pas vraiment un pour moi dans le sens où je parlais déjà la semaine dernière de cette possibilité mais étant donné que l’on est encore loin de la fin de la saison, je me demande si Grace n’est finalement pas innocente. De ce fait, il y a un autre personnage mystérieux dans The Undoing : le père de Grace. Donald Sutherland est parfait car il suggère lui aussi quelque chose de plus sombre. Au fil des épisodes, The Undoing n’a de cesse de se révéler et je dois avouer que cela me fascine. David E. Kelley est clairement un très bon scénariste quand il veut brouiller les pistes.

 

Note : 8.5/10. En bref, la série continue de brouiller les pistes pour mon plus grand plaisir.

Disponible sur OCS US+24

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article