Truth Seekers (Saison 1, 8 épisodes) : la vérité est bien bien loin à trouver

Truth Seekers (Saison 1, 8 épisodes) : la vérité est bien bien loin à trouver

Avec Truth Seekers, Simon Pegg et ses co-créateurs a décidé de mélanger une parodie des émissions de chasseurs de fantômes (Ghost Hunters) avec un brin de comédie « à la » Ghostbuster. Nick Frost et Simon Pegg avaient été révélés pour leurs talents de comédien et de scénariste avec Edgar Wright et leur trilogie de films sacrément barrés. Dans cette série produite pour Amazon Prime, le duo infernal est de retour après s’être un peu perdu de vue depuis Le dernier Pub avant la fin du Monde. Depuis Paul, ils n’avaient pas vraiment écrit ensemble (Simon Pegg avait notamment travaillé sur entre temps sur le dernier Star Trek réalisé par Justin Lin). J’étais plus que curieux de découvrir cette collaboration et après un premier épisode amusant, la suite parvient à l’être tout autant même si à certains moments cela semble stagner un peu.

 

Simon Pegg reste cependant cantonné dans Truth Seekers à un second rôle pas franchement engageant et je trouve ça dommage. Car si ce sont bien des retrouvailles entre les deux, ce n’est pas spécialement à l’écran le cas. On est toujours dans le cadre d’une parodie claire mais pas aussi inspirée que les conneries réalisées par Edgar Wright. Et c’est dommage car Truth Seekers fait des choses un peu plus classiques et moins surprenantes. Le délire fonctionne de temps en temps grâce à des séquences amusantes mais la répétition d’une structure classique ne permet pas de toujours avoir ce que l’on est en droit d’attendre. Il manque alors un peu de folie à la série, laissée de côté pour un ton un peu plus familial pouvant rassembler un large public. 

 

Pourtant… certaines idées sont bonnes. Mais elles ne sont pas exploitées de la meilleure façon étant donné que ces quelques bonnes idées (notamment la poupée) n’arrivent pas toujours à tenir leurs promesses une fois que les personnages sont confrontés aux vérités qu’ils recherchent. Les concepts sont donc parfois amusants, voire très amusants dans leur introduction et puis Truth Seekers ne cherche jamais à les pousser suffisamment, rendant le tout un brin décevant à mes yeux. En suivant des codes simples de comédie classique, Truth Seekers n’offre rien de mémorable mais elle reste un divertissement sympathique au mieux. Derrière la simplicité du récit, des personnages et des « enquêtes » se cache finalement quelque chose qui reste joli à suivre avec quelques brins de folie ici et là. 

 

Si l’on est client de l’humour british comme moi, Truth Seekers peut alors séduire. Bien que cela ne soit pas assez absurde à mon goût (surtout quand on connait le duo à l’origine de la série), les dialogues restent assez soignés. Je reproche uniquement le fait que l’on n’explose malheureusement pas de rire. Le sous texte de Truth Seekers reste de se moquer des théories du complot qu’il y a sur les réseaux sociaux et de ce point de vue là c’est plutôt réussi. En reprenant ces légendes urbaines complètement folles ils parviennent à s’en amuser à leur façon. Surtout que le casting a l’air de prendre plaisir à incarner ces personnages. Le format court des épisodes permet quant à lui de passer rapidement à autre chose sans que l’on ait l’impression que les intrigues trainassent. Je réserverai donc Truth Seekers à ceux qui aiment l’univers du duo infernal sans pour autant espérer voir derrière ce dont ils ont pu être capables par le passé. 

 

Note : 5/10. En bref, une comédie amusante mais qui ne pousse pas suffisamment en absurdie son concept. 

Disponible sur Amazon Prime Video

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article