Critique Ciné : Let Them All Talk (2020, HBO Max)

Critique Ciné : Let Them All Talk (2020, HBO Max)

Let Them All Talk // De Steven Soderbergh. Avec Meryl Streep, Lucas Hedges et Gemma Chan.

 

Meryl Streep est une vraie force de la nature. Cette actrice peut briller dans n’importe quel registre et le démontre une fois de plus avec Let Them All Talk chez Steven Soderbergh. Au fond le film n’est pas brillant mais voir toutes ces femmes discutent de la vie est tout ce dont j’avais besoin pour me réconforter un peu. Ce qui fait l’une des grandes forces de Let Them All Talk c’est finalement le fait que Deborah Eisenberg, la scénariste du film, a simplement créé des scènes et laissé les personnages (donc les acteurs) remplir les blancs face caméra. Le fait que le casting doive inventer les dialogues permet de faire de Let Them All Talk un objet unique où tout n’est qu’improvisation en dehors des grandes lignes du récit. Faire son film à mesure qu’il soit filmé est un peu risqué mais la spontanéité du casting est parfaite et notamment Meryl Streep. On a l’impression de partager des tranches de sa propre vie mélangés à quelque chose de plus fictif. Let Them All Talk donne parfois aussi l’impression que certaines scènes sont un peu aléatoire mais c’est aussi ce qui fait en partie le charme du film.

 

Une auteure célèbre part en croisière avec ses amies et son neveu dans le but de passer un bon moment pendant qu’elle tente de soigner son passé.

 

Let Them All Talk se construit donc autour d’un casting sacrément solide. Outre Meryl Streep il y a tout un tas de bonnes têtes comme Candice Bergen, Dianne Wiest ou Gemma Chan. L’alliance de tous ces talents permet de créer quelque chose de surprenant. Steven Soderbergh a su mettre tout cela en scène avec son style bien à lui. On retrouve alors son goût pour la contemplation ou les digressions vers des séquences métaphoriques un peu étranges. Il filme alors aussi le tout sans lumière artificielle avec son oeil de réalisateur bien à lui. Cela donne forcément un charme à Let Them All Talk alors que l’on est plus devant une sorte de documentaire que devant un film à part entière. Candice Bergen de son côté a clairement bien aimé incarner cette sorte de femme un peu avare et crasse où chaque amitié représente une opportunité pour elle plus que quelque chose de symbolique. Let Them All Talk est donc un film qui veut nous faire partager une expérience dans un cadre qui aurait pu être pire (le Queen Mary 2) autour d’une intrigue qui est finalement presque secondaire tant que l’on partage les conversations de ces femmes.

 

Note : 6.5/10. En bref, Meryl Streep est l’une de ces actrices que je pourrais voir dans n’importe quel rôle et toujours être bluffé comme si c’était la première fois.

Disponible sur HBO Max aux Etats-Unis. Prochainement en France. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article