Critique Ciné : Minuit dans l'univers (2020, Netflix)

Critique Ciné : Minuit dans l'univers (2020, Netflix)

Minuit dans l’univers // De George Clooney. Avec George Clooney, Felicity Jones et David Oyelowo.

 

Adapté du roman éponyme de Lily Brooks-Dalton, Minuit dans l’univers est le dernier film de George Clooney se mettant en scène dans le rôle du dernier homme encore en vie sur Terre. On sent qu’il se veut homme providentiel dans ce film et qu’il vient faire passer un message sur le réchauffement climatique et l’écologie (comme il peut le faire dans la vraie vie). Pour autant, Minuit dans l’univers n’est pas une sinécure. C’est un périple sacrément long qui ne décolle jamais et qui m’a littéralement endormi. Les longueurs du film sont rapidement difficiles à digérer alors que les incohérences narratives cassent parfois la bonne idée de départ. Le sujet est grave et pourtant Minuit dans l’univers n’arrive jamais à digérer le tout et nous sert la soupe avant de nous endormir à tous les coins de rue. Tout cela nous laisse alors avec un film qui manque d’âme, qui n’arrive pas à faire passer une once d’émotions et ce malgré la musique d’Alexandre Desplat. Même sa musique ne permet pas au film d’être quelque chose, d’avoir une vraie âme. C’est donc une sorte de film qui devient une épreuve sans intérêt et qui une fois vu donne envie de l’oublier le plus rapidement possible.

 

Dans ce film post-apocalyptique, Augustine, scientifique solitaire basé en Arctique, tente l’impossible pour empêcher l'astronaute Sully et son équipage de rentrer sur Terre. Car il sait qu’une mystérieuse catastrophe planétaire est imminente…

 

Le côté activiste du film est louable mais jamais bien écrit. En tirant bien trop souvent sur la corde pour tenter de remplir les minutes, on se retrouve avec une aventure qui avait un intérêt sur le papier et qui fini par devenir un raté. George Clooney de son côté apporte au film ce côté chaleureux, confortable, parfait pour être dans son canapé sous un plaid. Mais même ça, je n’ai pas réussi à m’en satisfaire. Je dirais même plus : tout est disjoint et donne l’impression que le montage final a été bâclé. Car le casting est bon et c’est ça qui est d’autant plus énervant face au raté qu’est ce film. Minuit dans l’univers est donc un film qui n’a rien à offrir de mémorable, que l’on oubliera dans le fond du vidéoclub qu’est Netflix. Côté mise en scène, là aussi aucune fulgurante alors que Clooney se contente de peu. Il n’y a rien de merveilleux alors que la vocation métaphysique du film et son côté très humaniste que l’on sent vouloir éclore auraient pu donner un film magique. Le scénario alambiqué n’aide clairement pas à voir où Minuit dans l’univers voulait nous conduire en dehors de cette morale clairement capilotractée. J’attendais énormément de ce film et je suis encore circonspect de sa nullité.

 

Note : 1/10. En bref, parfait pour faire la sieste pendant les vacances.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article