Critique Ciné : Mort à 2020 (2020, Netflix)

Critique Ciné : Mort à 2020 (2020, Netflix)

Death to 2020 // De Charlie Brooker, Al Campbell et Alice Mathias. Avec Hugh Grant, Samuel L. Jackson et la voix de Laurence Fishburne.

 

Les créateurs de Black Mirror n’ont plus envie de faire des histoires déprimantes sur le monde et ses évolutions pour le moment. Cette année 2020 a été éprouvante et ils n’ont pas le goût de faire peur aux gens. Pour autant, ils avaient une autre idée ; une satire mêlant scènes fictives et images documentées afin de mettre en scène le héros de cette année : 2020. En assumant tout, Death to 2020 est une aventure amusante et courte (1h10) qui laisse le spectateur se replonger dans un résumé d’une année catastrophique. Je pense que tout le monde a besoin de rire de cette année 2020 tant elle nous a réservé de sacrés choses et loin d’être toutes roses. Grâce à une écriture assez solide, Death to 2020 nous plonge dans des sketchs amusants aux blagues ciselées et références bien trouvées (le tacle à Quibi est vraiment énorme). Mais c’est aussi grâce à des personnalités efficaces et amusantes que le film parvient à mélanger la réalité à la fiction, à sa sauce. Je peux d’ailleurs comprendre que quelqu’un n’adhère pas à ce qui est fait ici mais ça m’a fait du bien.

 

Mort à 2020 est une satire originale Netflix qui retrace cette année épouvantable… qui n'est peut-être pas finie… Tournée comme un documentaire, Mort à 2020 mêle les témoignages de personnalités (fictives) mondialement célèbres à des images d'archives de ces douze derniers mois.

 

Les blagues sont Boris Johnson (« l’épouvantail »), sur Donald Trump (« ballon orange »), sur Biden (qui aurait 200 ans), et sur tout un tas d’autres personnalités comme Greta Thunberg « aussi ennuyeuse qu’une chanson de Billie Eilish ». Toutes ces petites répliques amusantes font le sel du récit. Tout n’est pas brillant mais il y a des idées et surtout du grain à moudre grâce à tout ce que l’on a vécu cette année. Le parti pris de vouloir faire rire les téléspectateurs en revivant ce qui a pour beaucoup été une année dramatique est quelque chose qui a fonctionné sur moi. Certains personnages fonctionnent mieux que d’autres. Samuel L. Jackson notamment, qui est un peu la voix de la raison du film et nous transporte au fil des évènements de façon plutôt intéressante. Tracy Ullman sous les traits de la Reine Elizabeth II est elle aussi parfaite, pleine de dérision. Certains autres personnages ne sont pas mémorables mais ils ont des répliques qui font mouches quand on les colle avec les évènements (parler des chauve souris qui seraient responsables du virus et qui s’échappent tout le temps d’un laboratoire). En somme, Death to 2020 ne brille pas forcément toujours par son originalité mais est un film qui fait du bien au moment où il arrive.

 

Note : 6.5/10. En bref, Death to 2020 est ce dont tout le monde a besoin pour nous aider à oublier cette année pourrie.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article