Critique Ciné : Triggered (2020)

Critique Ciné : Triggered (2020)

Triggered // De Alastair Orr. Avec Suraya Rose Santos, Reine Swart et Liesl Ahlers.

 

Le point de départ de Triggered est assez intéressant, ne serait-ce que pour le mélange de Saw et d’autres slashers. Alastair Orr (From a House on Willow Street) tente alors de faire quelque chose avec ce scénario aux dialogues de bas étage sans pour autant parvenir à faire visuellement une aventure lisible à l’écran. Mais d’une certaine façon, Triggered peut devenir plaisant par le fait qu’il a l’air conscient du fait qu’il s’agit d’une renaissance des slashers des années 90 avec un twist moderne. Ce n’est pas à la hauteur d’un Souviens toi l’été dernier ou d’un Scream mais cela a le mérite de tenter de faire une proposition. Triggered n’est pas non plus le pire slasher où tous les personnages doivent mourir les uns après les autres mais ce que je regrette avec cette aventure c’est qu’elle soit tellement sombre visuellement qu’elle est par moment illisible. On ne profite donc jamais réellement des morts du film tous dans des situations assez classiques où visuellement cela manque cruellement de lumière pour mettre en scène le gore que le film veut délivrer. Dans tous leurs moments sadiques et cruels, les personnages s’en sortent par moment assez bien alors que l’introduction du film était une catastrophe.

 

9 anciens « amis » du lycée se retrouvent cinq ans après pour des retrouvailles en forêt. Ils sont tous des secrets. Leur ancien prof de science installe à chacun un gilet avec une bombe. Tuer l’autre permet de gagner du temps supplémentaire et le dernier en vie survit.

 

Triggered reste un film étrange qui a le mérite de rester entrainant pour ne jamais nous ennuyer. Pourtant, une fois l’intrigue de départ installée que je trouve efficace, les morts s’enchaînent et n’ont rien de très originales. C’est pourquoi derrière toutes les âneries à l’écran Triggered ressemble presque à une comédie horrifique où le plaisir que l’on peut prendre provient clairement de l’amusement que l’on a face à des acteurs pas franchement croyables et des dialogues claqués au sol. Triggered reprend alors tous les poncifs du genre horrifique (le camp, la forêt, les secrets de chacun, les morts à base de hache ou encore de gros marteau) et malgré tous les problèmes qu’il rencontre au fil du temps qui passe, il est difficile de résister au merdier que cela reste. Par moment, les mauvais films peuvent être des divertissements suffisamment sympathiques pour que l’on oublie qu’ils sont mauvais et c’est un peu la sensation que j’ai eu ici. Si vous cherchez un film d’horreur tout simplement mauvais dans tous les sens du terme alors Triggered est fait pour vous.

 

Note : 4/10. En bref, derrière de bonnes idées se cache un film étrange qui arrive à captiver tout en laissant le spectateur circonspect face à tant de conneries.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article