Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 17. Episode 5.

Critiques Séries : Grey’s Anatomy. Saison 17. Episode 5.

Grey’s Anatomy // Saison 17. Episode 5. Fight the Power.

 

C’est le dernier épisode de l’année et j’aurais adoré en voir plus mais la COVID en a décidé autrement sur les tournages. Après avoir fait revenir Derek puis George dans l’épisode précédent, c’est au tour d’un personnage bien vivant de la série (qui est là depuis les débuts) d’être sur la plage avec Meredith. Cet épisode, centré sur Bailey permet aussi d’apprendre que la mère de cette dernière est atteinte d’Alzheimer comme la mère de Meredith l’a été. Mais l’une des grandes forces de Grey’s Anatomy cette année c’est la façon dont elle reste la seule série médicale à traiter aussi bien la COVID-19. Alors que la situation médicale de Meredith s’améliore, Tom ne va pas bien et la mère de Bailey était très mal en point. La série insiste sur nos personnages comme des héros qui sont au front, sur la première ligne, par rapport à la pandémie et la série le fait brillamment. Les producteurs et scénaristes de Grey’s Anatomy produisent de très belles choses au travers de dialogues soignés.

 

La série parvient à créer de vrais flots d’émotions étonnants et de tous les épisodes que l’on a vu cette année de Grey’s Anatomy, celui-ci se concentre énormément sur les effets de la COVID-19 sur les communautés afro-américaines. Bien que la série ait mentionné plusieurs fois la mère de Bailey, c’est le premier épisode qui lui donne une vraie place. Elle est donc le visage de tant de victimes du virus. C’était une femme afro-américaine âgée avec Alzheimer qui était dans un Ehpad. Chandra Wilson est une vraie force de la nature pour donner corps à toute cette histoire et je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout. La scène où elle est aux côtés de sa mère alors qu’elle est en train de mourir est un de ces moments dont Grey’s Anatomy est la seule série a en avoir le secret. C’était beau, simple et terriblement symbolique.

 

Toute cette histoire autour de la mère de Bailey permet aussi de rappeler à Maggie le moment où elle a aussi perdu sa mère. Sa façon de soutenir Bailey dans cette épreuve était magnifique. Dire que Maggie lorsqu’elle est arrivée dans Grey’s Anatomy était un personnage que je détestais, je dois avouer qu’au fil des années elle a su devenir une vraie force dans la série. Leur petit moment dans le parc était beau, comme il faut. Grey’s Anatomy délivre donc un très bel épisode pour conclure cette année compliquée et j’ai hâte de voir la suite. J’espère que l’on verra plus de ces moments entre Meredith et d’autres personnages sur la plage car comme l’épisode précédent (et contrairement aux retrouvailles avec Derek qui n’ont rien apporté) celui-ci permet à coeur ouvert de discuter de choses touchantes et parfaites dans Grey’s Anatomy.

 

Note : 8/10. En bref, Grey’s Anatomy continue de briller cette année.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

M
Il y a un épisode la semaine prochaine, non?
Répondre