Professionals (Saison 1, 10 épisodes) : soldats sans fortune

Professionals (Saison 1, 10 épisodes) : soldats sans fortune

Vous ne connaissez probablement pas Soldiers of Fortune, un film sorti directement en VOD en 2012 en France avec Christian Slater et Sean Bean. Pourtant, c’est de ce film que Professionals est inspirée et adaptée. On ne peut pas dire que cela soit vraiment ambitieux que d’adapter un Direct to VOD aussi peu marquant ou original compte tenu de ce que j’ai pu voir avec la bande annonce. J’ai cependant été au bout de cette aventure qu’est Professionals, une série produite pour Viaplay le service de streaming scandinave. Le casting n’est pas forcément mauvais notamment Brendan Fraser (La Momie) qui est cependant le seul à s’en sortir convenablement face au reste du casting. Tom Welling n’a jamais été aussi peu charismatique dans une série que dans son rôle d’ancien des forces spéciales. La série a tous les défauts d’une série des années 2000 produite avec les pieds qui cherche à renouer avec l’esprit fun des séries d’action des années 80. Sauf que dans les deux cas, cela ne fonctionne pas. J’aurais d’ailleurs largement préféré voir une suite à Leverage (qui est d’ailleurs en préparation) que ce mélange réchauffé qui n’a jamais vraiment réussi à décoller en dix épisodes.

 

Avec tous les clichés que la série accumule, je dois avouer que j’espérais au moins m’amuser un peu mais il n’en est rien. La série a du mal à créer quelque chose de fun de toutes ses aventures même en regardant ça simplement pour se moquer. Le côté fauché aurait justement aussi pour amuser le téléspectateur mais Professionals se prend beaucoup trop au sérieux ce qui rend le tout moins délirant et les personnages froncent toujours les sourcils sans jamais apporter de rictus bienvenus pour nous dire que tout cela n’est qu’une grande mascarade dont il faut se moquer. D’ailleurs, le casting en fait des tonnes pour tenter de nous faire croire dur comme fer que cette aventure est réaliste. Les dialogues sont tous plus pompeux et ennuyeux les uns que les autres, ce qui ne permet jamais de créer un vrai enchaînement pertinent au récit. Bien entendu, Professionals tente aussi de créer une certaine forme d’attachement aux personnages mais là aussi c’est un échec. Aucun des personnages n’est vraiment attachant ce qui ne permet pas de se soucier de leur état. Ils pourraient tous mourir dans une explosion pour faire table rase dans une saison 2 que je ne serais pas plus ému qu’une statue au musée Grévin.

 

Toutes les scènes donnent parfois le tournis et l’impression que la série a été montée dans le désordre. Certaines scènes ne s’enchaînent pas vraiment avec le reste quand d’autres tentent d’apporter un peu de substance aux personnages et ne parviennent à rien faire du tout. Les personnages sont tellement irréalistes que l’on ne peut pas vraiment comprendre où est-ce que Professionals veut en venir. C’est à se demander si les scénaristes n’ont pas été biberonnés à des séries comme Alerte Cobra. Chaque épisode n’a de cesse de tester ma patience face à une série ratée comme celle-ci. J’ai réussi à endurer le truc, pas sûr que je reviendrai si jamais une saison 2 était commandée.

 

Note : 1/10. En bref, quand un producteur balance de l’argent par les fenêtres, ça donne Professionals.

Disponible sur Viaplay en Europe. Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article