Critique Ciné : Froid Mortel (2021, Netflix)

Critique Ciné : Froid Mortel (2021, Netflix)

Froid Mortel // De Lluis Quilez. Avec Javier Gutiérrez, Karra Elejalde et Luis Callejo.

 

Dans son intégralité, Froid Mortel n’est pas forcément un mauvais divertissement. Le vrai problème du film est sa façon de gérer son récit qui laisse à désirer. L’utilisation du cadre presque claustrophobe est fascinante, que cela soit le fourgon pénitentiaire ou encore le brouillard qui ne nous permet pas de voir ce qui se passe dehors. Tout cela participe à créer une ambiance mais la première demi heure est longue à la détente. Le film nous introduit les personnages sous les coutures les plus classiques (et parfois clichées) qu’il soit et cherche alors à faire en sorte que l’on cherche qui sera vilain et qui sera gentil. L’ambiance est pourtant bien gérée dès le départ mais les promesses ne sont malheureusement pas tenues. Le twist est légèrement prévisible si l’on s’imprègne vraiment du récit dès le départ et certaines surprises sensées en être n’en sont finalement pas. C’est donc en grande partie sur un casting solide et une ambiance glaciale que le film fonctionne. C’est donc un film décent mais qui n’arrive jamais à aller au delà de son précepte de départ. En ne parvenant pas à sortir des sentiers battus alors Froid Mortel finit par être un film de couvre-feu (ce qui tombe bien ce moment) fait pour de la consommation comme pourrait la décrire le dédaigneux Guillaume Durand.

 

Sur une route sombre et peu fréquentée, un véhicule pénitentiaire est détourné. Le conducteur doit lutter sur tous les fronts en gérant une météo glaciale, sa pire ennemie peut-être...

 

Mais revenons à nos moutons. Froid Mortel est donc un thriller polaire où le froid est presque le héros du début tant il imprègne le récit. Visuellement, Lluis Quillez fait un presque sans faute. L’ambiance est glaciale (tellement glaciale qu’elle donne envie de monter le chauffage ou se glisser sous un plaide pour les plus écolos). On retrouve aussi avec le peu de décors extérieurs une ambiance particulière qui est soignée et permet de s’imprégner au mieux de cette aventure. Le casting est quant à lui réussi aussi. Javier Gutiérrez parvient à porter cette histoire sans trop forcer. Après tout, quand on l’a déjà vu ailleurs difficile d’en douter. Je n’attendais pas forcément grand chose de Froid Mortel si ce n’est qu’il soit à la hauteur du résumé de Netflix. De ce point de vue là on peut douter parfois de la réussite du film dans le sens où tout ce qui est promis n’est pas forcément présent. A certains moments on pourrait se demander si le but n’était pas de faire une version froide et nordique de Les Ailes de l’Enfer (avec Nicolas Cage). Il y a un peu de ce film d’action connu (et culte) là dedans mais il n’est pas à la hauteur de cette référence non plus. En somme, Froid Mortel rempli malgré tout le cahier des charges du besoin actuel : remplir ses soirées de couvre feu.

 

Note : 5/10. En bref, un divertissement honorable mais pas mémorable.

Disponible sur Netflix

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article