Critique Ciné : Les Apparences (2020)

Critique Ciné : Les Apparences (2020)

Les Apparences // De Marc Fitoussi. Avec Karin Viard, Benjamin Biolay et Lucas Englander.

 

Marc Fitoussi adapte librement ici le roman Trahie de Karin Alvtegen et je dois avouer que ce thriller psychologique s’avère aussi passionnant qu’efficace. Toute la réussite de Les Apparences on la doit en grande partie à Karin Viard. Cette actrice reste et restera l’une de mes actrices françaises préférées et je dois avouer que ça fait toujours plaisir de voir qu’elle sait vraiment tout jouer. Marc Fitoussi (Selfie, Copacabana) renoue un peu avec le bon cinéma dans sa façon de mettre en scène le tout comme une sorte de polar où Eve a des doutes et les confirme tout en creusant un peu plus son couple d’apparence parfait. Dans ce microcosme bourgeois où les personnages s’imagine mieux que les autres, Les Apparences reprend un schéma Hitchcockien sur fond d’une relation amoureuse qui est arrivée en bout de course. La mise en scène soignée fait beaucoup. On retrouve alors un côté parfois polar et sombre et l’on est dans l’attente d’un drame qui risque d’arrivée incessamment sous peu. Mais la sauce est brillamment mélangée à d’autres influences qui se ressentent comme Claude Chabrol dans l’approche assez amusante de la bourgeoisie parisienne ou Paul Verhoeven (Basic Instinct) pour l’esprit femme fatale.

 

Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux. Lui est le chef d’orchestre de l’Opéra, elle travaille à l’Institut français. Une vie apparemment sans fausse note, jusqu’au jour où Henri succombe au charme de l’institutrice de leur fils.

 

Le scénario est parfois un peu facile mais l’ensemble fonctionne tellement bien que l’on ne veut pas en perdre une miette. Le savoureux mélange d’éléments amusants avec quelque chose de plus rugueux et âpre permet de trouver un bel équilibre au film. On ne peut pas décrocher car l’on a envie de connaître l’issue et la fatalité à venir de ce récit. Les Apparences aurait pu être un mauvais film mais il prend le pari de mélanger des influences qui se marient à la perfection. Côté casting c’est un sans faute. Karin Viard est parfaite dans ce rôle de femme qui veut tromper les apparences sur son mari qu’elle voit batifoler ailleurs. L’actrice apporte un véritable plus à la composition et au personnage, donnant une certaine forme de complexité à l’aventure qui s’avère assez fascinante. Benjamin Biolay de son côté apporte un charisme inné à son personnage. Bien entendu il faut aimer son côté parfois inexpressif mais je dois avouer que cela se marie très bien avec le reste de l’histoire. Ainsi, Les Apparences est un très beau film sur les fameuses apparences qui peuvent toujours être trompeuses.

 

Note : 7/10. En bref, belle surprise passionnante où Karin Viard peut une fois de plus démontrer toute l’étendue de son talent.

Sorti le 23 septembre 2020 - Disponible en VOD

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article