Critique Ciné : Petit Pays (2020)

Critique Ciné : Petit Pays (2020)

Petit Pays // De Eric Barbier. Avec Jean-Paul Rouge, Djibril Vancoppenolle et Dayla de Medina.

 

Adapté du roman de Gaël Faye, Petit Pays est parfois bancal mais il reste séduisant du début à la fin par sa façon de mélanger l’Histoire du génocide rwandais à une histoire touchante de famille. C’est donc sur un film humain que repose une grande partie de ce récit malgré le côté fatal qu’il y a en parallèle et qui est soigneusement reproduit à l’écran. Eric Barbier (La promesse de l’aube, Le Serpent) garde alors dans son film tout ce qui faisait le sel du roman sans parvenir à être totalement ce que j’attendais. Petit Pays est avant tout un roman qui parle de ce que Gaël Faye a vécu avec une vraie pudeur. C’est d’ailleurs un très joli roman si jamais vous avez envie de vous plonger dans cette époque au Burundi. Le film mélange parfois certains genres à sa façon comme ajouter de l’action visuel à quelque chose qui avait peut-être besoin d’un regard plus documentaire. C’est d’ailleurs ce que Eric Barbier fait avec certaines scènes comme le mariage et parvient alors à donner au récit pas mal de bons ingrédients qui peuvent donc fonctionner par moment. Petit Pays ne brille pas toujours et peut être un brin bancal parfois mais on peut se laisser porter par la beauté des paysages et le côté assez émouvant de cette aventure.

 

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite soeur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu'à ce que la guerre civile éclate mettant une fin à l'innocence de son enfance.

 

Je ne connais pas forcément beaucoup de l’histoire du génocide rwandais mais je dois avouer que le roman dont est tiré le film est suffisamment fort et prude pour apporter une vision différente. Le film tente de capturer un peu tout ce qui faisait l’intérêt du roman sans parvenir à le faire briller à chaque recoin. Jean Paul Rouve (Les Tuche) est parfait dans ce rôle assez touchant, loin des comédies françaises dans lesquelles il peut jouer par moment. Il partage alors quelque chose de plus sérieux et soigné dans son interprétation. Djibril Vancoppenolle de son côté est la grande révélation du film. En plus d’être un acteur non professionnel, il apporte une véritable humanité sur laquelle le film n’a de cesse de se reposer. C’est donc un peu le point qui permet à Eric Barbier de garder les pieds sur terre et de tenter de garder son film aussi jusqu’au bout. Quoi qu’il en soit, Petit Pays reste un film bouleversant, poétique et politique. On est loin des films assez médiocres que le réalisateur nous a offert ces dix dernières années.

 

Note : 7.5/10. En bref, un beau film poétique, politique et touchant.

Sorti le 28 août 2020 en France. Disponible en VOD.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article