Critiques Séries : Mr Mayor. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Critiques Séries : Mr Mayor. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Mr Mayor // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Mayor’s Day Out.

 

Avec l’arrêt de la brillante The Good Place, Ted Danson s’est rapidement retrouvé un rôle dans une toute nouvelle comédie sur NBC. Cette fois-ci dans le rôle de Maire de Los Angeles. Robert Carlock (Unbreakable Kimmy Schmidt) et Tina Fey (30 Rock) ont alors créé une comédie où le casting est étincelant et où l’on sent que tout est fait pour que Ted Danson soit dans les bonnes chaussures. Cependant, ces deux premiers épisodes ne sont pas brillants. La série manque pour le moment d’humour et même le talent de Danson ne peut pas vraiment sauver la comédie pour le moment. Disons que de la part des deux créateurs, je m’attendais à ce que Mr Mayor soit plus piquante, plus soignée et pas être une comédie aussi simpliste et générique. Au départ, Tina Fey et Robert Carlock ont imaginé Mr Mayor comme un spin off de 30 Rock centrée sur Jack Donaghy et sa carrière politique à New York. Peut-être que cela aurait été différent dans le sens où j’aurais été pour retrouver Alec Baldwin dans ce rôle iconique. Quoi qu’il en soit, Mr Mayor a du mal à créer quelque chose de réellement drôle. Le scandale des pailles dans le premier épisode n’apporte rien et surtout fini par devenir un élément narratif ennuyeux et répétitif.

 

Un riche homme d'affaires se présente à la mairie de Los Angeles. Après avoir remporté l'élection, il va devoir gagner le respect de son personnel et des citoyens (dont sa fille adolescente) tout en régulant la population de coyotes.

 

Mr Mayor manque de pas mal d’ingrédients comme le côté sarcastique qu’une satire politique pourrait donner. Car j’ai tout de suite repensé à Veep et à quel point la série de HBO me manque quand je vois Mr Mayor. Au fond, cette nouvelle série n’est pas un raté total mais elle manque de surprises et surtout de dialogues dignes de ce que j’ai envie d’attendre de Tina Fey. La série n’a pas non plus l’émotion et l’humour d’une Parks & Recreation dans le genre des séries de bureau car les personnages sont trop génériques et pas suffisamment mémorables. Chacun manque ainsi d’une voix qui pourrait élever la série au delà de son précepte de départ. Bien entendu, si ces deux premiers épisodes sont décevants compte tenu des attentes que j’avais, je pense que Mr Mayor a aussi le potentiel de s’améliorer, surtout avec le casting qu’elle a entre les mains. L’idée d’intégrer la pandémie au récit (Dolly Parton a permis à tout le monde d’avoir un vaccin) n’est pas mauvaise mais par moment j’ai comme l’impression qu’il manque là aussi de bonnes idées qui auraient pu sortir la série du lot. Si Mr Mayor s’améliore (et elle a le potentiel), je serais alors le plus heureux d’autant plus qu’il y a cette impression que la comédie aurait été très bien dans la soirée du jeudi de NBC lors de The Office et 30 Rock. Peut-être ce qui donne aussi l’impression que Mr Mayor est un brin datée par moment.

 

Note : 4.5/10. En bref, une introduction qui n’est pas à la hauteur des attentes que cette comédie créait en moi. Cela manque d’humour et de surprises. En espérant que cela s’améliore.

Diffusée sur NBC aux Etats-Unis. Prochainement en France.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article