Critiques Séries : Power Book II Ghost. Saison 1. Episodes 9 et 10 (season finale)

Critiques Séries : Power Book II Ghost. Saison 1. Episodes 9 et 10 (season finale)

Power Book II: Ghost // Saison 1. Episodes 9 et 10. Monster / Heart of Darkness.

SEASON FINALE

 

C’est déjà la fin de la saison 1 de Power Book II: Ghost et avant de la retrouver pour une saison 2, la série nous réservait quelques surprises. Ce que j’apprécie avec Power et donc Power Book II: Ghost c’est le fait que les deux séries ont toujours adoré les fins de saison pour accélérer les intrigues après avoir passé parfois toute la première partie d’une saison à nous trimbaler sans faire grand chose. « Monster » est une occasion en or de faire évoluer les intrigues même si ce n’est pas le dernier épisode. Dans l’épisode précédent, un mort était retrouvé dans la piscine de l’université (et l’on sait très bien qui c’est). Tout cela complique forcément les affaires de Tariq mais aussi de sa prof. Je dois avouer que c’est un élément narratif qui a le mérite de créer une tension intéressante et moins artificielle que bon nombre des rebondissements du début de la saison. Tariq a besoin de se poser des questions sur ce qu’il est et ce qu’il peut devenir. Cette introspection sur le personnage manque parfois de subtilité mais elle a elle aussi le mérite de donner envie de se plonger un peu plus dans leurs histoires.

 

« Monster », comme si titre l’indique, est en lien avec Tariq et sa peur d’être devenu un monstre. On sait très bien que Tasha connait son fils, elle sait qu’il a tué son père mais Tariq a aussi besoin de se demander des choses sur sa propre vie : doit-il encore trahir les siens ? Est-il comme son père ? On sait depuis le début que Power Book II: Ghost veut pas faire de Tariq un nouveau Ghost mais quelqu’un d’autre d’autant plus quand on regarde toutes les décisions qu’il prend. Je ne suis pas forcément le plus grand fan de l’université dans l’univers de Power Book II: Ghost car cela a créé pas mal d’intrigues pompeuses au début de la saison mais les scénaristes ont su plutôt bien mélanger le tout avec le reste des personnages au fil des épisodes. Si Ghost ne prenait pas toujours conscience de toutes les erreurs qu’il a pu faire, Tariq se rend compte qu’il fait du mal à ses proches ce qui dans un sens a le mérite de le rendre plus humain (mais toujours moins attachant que Ghost à mes yeux).

 

Tariq a démarré la saison comme le personnage chiant de Power et est devenu aujourd’hui un anti-héros intéressant qui à la fois change de son père et donc de Power mais a des intrigues qui donnent envie d’être suivies. On ne peut pas dire que certains personnages aient autant eu d’évolution intéressante que Tariq. Je pense bien évidemment à Monet. Mary J Blige est encore loin d’être à la hauteur de ce que j’attendais de son arrivée dans Power Book II: Ghost. Le côté répétitif de son intrigue n’aide pas non plus. « Monster » permet donc de faire monter la pression petit à petit et de nous conduire vers la fin de la saison (et donc de potentiels enjeux pour la saison 2). « Heart of Darkness » est donc une conclusion qui avait beaucoup à jouer. Si je ne m’attendais pas spécialement au retour de Tommy, son arrivée ici permet aussi de chambouler un peu la dynamique et donc de créer de nouvelles histoires qui ont un vrai potentiel pour la suite de la série. J’ai d’ailleurs hâte de retrouver Tommy dans son propre spin off de Power aka Power Book IV: Force qui a été commandé par Starz en septembre dernier (et qui fera suite à Power Book III: Raising Kanan sur la jeunesse de Kanan Stark).

 

L’apparition de Tommy permet aussi de conclure l’histoire de Tasha. Le procès de Tasha a été un sacré bordel depuis le départ et le fait que cet épisode parvienne enfin à offrir une sorte de conclusion satisfaisante est presque un exploit. Cela permet aussi à Tasha de rencontre Monet pour la première fois. La famille de Monet est un peu devenu par la force des choses la famille d’adoption de Tariq désormais, ce qui permet à la rencontre de deux femmes, deux mères et donc de lancer les hostilités pour la suite. Cette saison 1 de Power Book II: Ghost est clairement une longue introduction parfois peu palpitante mais qui a le mérite de faire quelque chose pour nous donner envie de revenir (si l’on a eu le courage d’aller au bout). Cela aura permis de conclure le premier livre (Power) et de donner les clés pour la suite et ainsi émanciper la série de la série mère. Tariq est donc libre et peut faire plus ou moins ce qu’il entend. C’est ainsi que Power Book II: Ghost ne déçoit pas pour cette conclusion efficace. Certaines intrigues sont arrivées à leur fin pour mieux en lancer d’autres. On nous laisse donc avec de bonnes choses pour la saison 2 qui sera celle de la confirmation.

 

Note : 7/10. En bref, fin de saison réussie pour Power Book II: Ghost alors qu’elle s’émancipe officiellement de Power et peut prendre son envol avec Tariq aux commandes.

Disponible sur Starzplay

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article