Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 4. Episode 8.

Critiques Séries : The Good Doctor. Saison 4. Episode 8.

The Good Doctor // Saison 4. Episode 8. Parenting.

 

Cette saison de The Good Doctor a bien commencé et puis je dois avouer qu’elle s’est éparpillée dans des intrigues pas vraiment palpitantes voire irritantes. Cet épisode partait pourtant très mal. Dès le départ, on sent que l’on va se concentrer sur Lea et Lea n’est pas mon personnage fétiche. Je dirais même qu’elle est l’une des personnages que je déteste le plus dans cette série. Mais ce qui m’a tout de même donné envie c’est l’idée simple que Shaun rencontre les parents de Lea. Par chance, les scénaristes n’ont pas donné l’intégralité de l’épisode à cette histoire. Cet épisode donne bien plus qu’une simple rencontre et parle de laisser aller, se soucier et surtout ce que veut dire être bons parents (ou bons amis). Le problème avec Lea c’est que le personnage n’a jamais été spécialement brillant jusqu’à présent et sa relation avec Shaun n’a pas forcément aidé ce dernier. Pour autant, « Parenting » parvient à faire quelque chose d’intelligent qui nous offre une facette différente du personnage.

 

Au départ, le fait que Lea ait des parents étouffants est un truc vu et revu dans les séries de ce genre. Encore plus quand les parents ne sont pas les plus grands fans des petits amis de leur fille. Après, je sais bien que tous les drames familiaux ont déjà été traités plus ou moins bien dans tout un tas de fictions. L’histoire de Shaun et Lea s’avère finalement être un peu plus intelligente et sort des sentiers battus à sa façon. Freddie Highmore joue un rôle important dans la réussite de cette aventure. Son personnage de Shaun est vraiment touchant et attachant et The Good Doctor parvient à rendre le tout assez simpliste tout en impliquant à la perfection les personnages. Shaun est une vraie force de la nature, qui dit tout ce qu’il pense sans vraiment penser aux conséquences. De ce fait, le repas change la donne de tout ce que l’on a pour habitude de voir dans le genre.

 

Les parents de Lea sont de leur côté des forces de la nature qui ont une façon d’aborder cette relation qui change un peu. J’avais peur mais je crois que The Good Doctor a peut-être enfin trouvé une façon intéressante de faire les choses et d’aller de l’avant vis-à-vis de ses personnages. Les relations évoluent et la dynamique est la bonne. La saison semble avoir aussi trouvé une occasion de faire évoluer des intrigues qui n’avaient pas grand chose d’intéressant au premier abord. Olivia de son côté a un peu les mêmes problèmes (ce qui permet de créer des parallèles entre les aventures de chacun). Et d’ailleurs avec Olivia j’ai l’impression de retrouver ce que j’aimais tellement dans l’univers de Dr House la série précédente de David Shore. Sa relation avec Jordan est compliquée par une forme de rivalité qui bouscule les choses et rendent le tout plus attractif.

 

Note : 6/10. En bref, The Good Doctor parvient enfin à trouver un équilibre.

Prochainement sur TF1

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article