Critiques Séries : The Watch (2021). Saison 1. Episode 4.

Critiques Séries : The Watch (2021). Saison 1. Episode 4.

The Watch (2021) // Saison 1. Episode 4. Twilight Canyons.

 

Cet épisode se décide d’exploiter à fond le fait que The Watch est inspirée par Pratchett et pas vraiment adaptée de Pratchett. La série aime donc faire des clins d’oeil mais pas vraiment reprendre tout ce que l’on connait du Disque-Monde. Du coup, cet épisode est presque le premier épisode embrasse totalement une progression propre des intrigues que les scénaristes ont créé pour The Watch. En somme, la série aime son univers qui use et abuse et qui part dans tous les sens mais je trouve cela plus fun ici en décollant un peu de Pratchett que ce qui avait été fait dans les trois épisodes précédents. Disons qu’ils parviennent enfin à construire en partie quelque chose de propre tout en restant dans la crétinerie de certains problèmes connus. A la fin de l’épisode précédent, Carcer et sa sorcière Wonce comprenaient que la clé pour contrôler le dragon était une épée détenue par un ancien membre de la Assassins’ Guild. Vimes et les autres n’ont pas encore compris tout ça et sont donc en retard.

 

L’un des atouts de l’épisode précédent était Lady Sybil, tout en étant coincée dans un recoin du scénario pas franchement efficace non plus. Elle suit donc désormais son propre chemin pendant que Carcer et Wonce voyagent vers Twilight Canyons qui donne son nom à l’épisode. La façon dont le récit évolue n’est pas toujours brillante car elle semble se retenir de faire certaines choses tout en faisant évoluer étrangement certaines intrigues. J’apprécie tout de même les petits clins d’oeil à Pratchett que cet épisode fait étant donné qu’ils sont un peu plus subtiles que ce que l’on a vu précédemment. Les références aux livres sont peu nombreuses et tentent d’éloigner petit à petit The Watch de Pratchett afin de devenir son propre truc mais c’est toujours appréciable de voir le tout rendre un hommage. Vimes qui joue de la guitare à Good Boy, le petit dragon de Sybil est une occasion de rappeler un peu « The Wat », l’épisode précédent. Et c’était dans l’épisode précédent l’un des meilleurs trucs que The Watch ait pu faire donc si les scénaristes continuent, peut-être que The Watch va devenir une excellente série.

 

Bien que « Twilight Canyons » fait pas mal de choses afin de faire avancer l’histoire de la saison, avec Vimes en possession d’un artefact, et une révélation sur d’autres artefact que Vetinari veut contrôler, sans parler des pouvoirs derrière le retour de Carcer, je dois avouer que la série prend enfin forme et c’est plutôt appréciable. Le côté crétin de certaines scènes accentue aussi parfois l’envie du téléspectateur d’aller plus loin et donc de prolonger l’aventure au moins un épisode de plus. Si les scénaristes parviennent à tenir la barre la semaine prochaine, alors The Watch a peut-être une chance de me séduire même si l’on est loin de ce que j’attends d’une adaptation (ou inspiration) de Pratchett.

 

Note : 5.5/10. En bref, la série s’améliore et parvient aussi à se créer son propre univers. Il était temps…

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article