Critiques Séries : The Watch (2021). Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : The Watch (2021). Saison 1. Pilot.

The Watch // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Ce n’est pas la première fois que le Disque-monde de Terry Pratchett est adapté en fiction. Je me souviens des téléfilms diffusées sur M6 et produits par les britanniques de Sky One. Et sincèrement, je dois avouer que je m’attendais à ce que cela soit à la hauteur de la fantaisie qu’il y a dans les romans. Ce premier épisode est une large déception qui me donne l’impression que la série ne sait pas trop dans quelle direction elle peut bien aller tout en restant fidèle à la folie du créateur. Le plus gros problème de The Watch c’est clairement d’être un véritable vacarme où tout part dans tous les sens comme si le montage n’avait pas pour but de raconter une quelconque histoire. C’est Simon Allen (Das Boot, Spotless) qui s’est collé à l’adaptation complexe de ces romans et plus on avance dans cet épisode et plus je n’ai pu m’empêcher d’être déçu. Peut-être car il y a des éléments qui ne fonctionnent pas trop comme voir Richard Dormer (Game of Thrones) dans le rôle du héros. Il n’a pas vraiment l’attelage nécessaire pour faire accrocher directement le téléspectateur que je suis à cette nouvelle adaptation. Cela manque aussi cruellement de rêve, de cette envie de nous partager un monde satirique et délirant.

 

Des marginaux sont contraints de se démener pour sauver le monde, se surprenant eux-mêmes au passage. Des trolls, loups-garous, sorciers et autres créatures improbables s'activent pour ressusciter un énorme dragon qui conduirait à la destruction de la vie sur Terre.

 

Ce premier épisode manque aussi de plusieurs ingrédients et notamment de ce qui aurait pu clairement donner l’impression que l’épisode forme un tout dans un univers suffisamment grand. Car cet épisode ne pousse pas spécialement à consommer le suivant si ce n’est pour le côté assez original. Mais le Disque-monde n’est pas non plus assez bien adapté ici. Disons qu’il manque à mes yeux un peu tout ce qui faisait la magie des romans. Certains moments donnent l’impression qu’ils ont été ajoutés aux autres sans que cela n’ait vraiment d’intérêt, simplement pour tenter de faire opérer une magie qui ne prend malheureusement pas. Le casting en lui-même est assez bon mais n’offre rien. Et The Watch est d’autant plus ratée quand on se souvient de ce que Good Omens (Amazon Prime) nous avait proposé. L’adaptation de Pratchett était là succulente. Ici, c’est juste tenter de nous en mettre plein la vue sans parvenir à en extraire quoi que ce soit. De plus, l’univers de Pratchett est tellement riche que tout est ici bâclé. On a l’impression que Simon Allen ne sait pas trop quoi faire de ce qu’il a entre les mains et n’explore donc pas suffisamment la profondeur du récit. C’est sans compter sur le fait que l’univers de Pratchett est assez sarcastique et que The Watch n’est pas (ou rarement) drôle.

 

Je me demande donc pour qui The Watch a été créée. Car pour ceux qui aiment l’univers de Pratchett, c’est clairement une déception quant aux autres, il n’y a rien à faire ressortir réellement qui donne l’envie de poursuivre l’aventure au delà. Je comprends que ce n’est pas facile d’adapter Pratchett mais les téléfilms étaient finalement beaucoup plus proches que ce qui nous est proposé ici. Peut-être aussi que ses romans sont fait pour rester des romans, impossible à traduire en images à l’écran.

 

Note : 4/10. En bref, une introduction qui ne fait pas d’efforts.

Prochainement en France. Disponible sur BBC America aux Etats-Unis.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article